Monday 20th May 2019,
leblogbebe

Vaccin méningite à pneumocoque : pour ou contre ?

geraldine debauve Santé 3 commentaires

Caducee
En France, contrairement à de nombreux pays d’Europe, 4 vaccins sont obligatoires (diphtérie, tétanos, polio et BCG) et une forte pression est exercée pour le ROR (non obligatoire).
Les scientifiques ont bien tentés de protester contre cela mais nous nous doutons que le business des vaccins est un enjeu considérable pour les laboratoires, qui ont un certain poids dans le monde de la médecine. Il semblerait pourtant que les vaccins soient inéficaces, voire même dangereux, et provoqueraient dans certains cas les maladies qu’ils sont sensés prévenir (voir article bebecool).
Alors que penser de tout cela ? Votre pédiatre aura son avis sur la question et pourra sans doute vous orienter.
Ces prochains jours, je dois faire le rappel Pentavac (diphtérie, tétanos, polio, coqueluche) de mon bout de choux et je m’interroge sur la nécessité de la faire vacciner contre la méningite à pneumocoque (type C).
Mon pédiatre ne m’a pas véritablement alertée sur les éventuelles séquelles que pourrait engendrer ce vaccin et semble plutôt confiante mais je reste encore partagée.
J’ai récemment lu des informations supplémentaires sur le sujet sur un forum de discussion et je me trouve vraiment démunie. Si je ne fais pas faire le vaccin et que mon bébé contracte la maladie, j’aurai eu tord. Soit, je fais faire le vaccin et la maladie se déclenche et j’aurai également eu tord.
Evidemment, le vaccin peut également être une réussite.
Je fais donc appel à votre expérience et à vos informations concernant le sujet quel que soit l’âge de votre petit bout car malgré tout la méningite est pour tout le monde la maladie infantile la plus redoutée.
L’enfant se fait vacciner dès l’âge d’un an en une seule injection (Prevenar).

Partager cet article

Article de

3 commentaires

  1. Mag septembre 12, 2006 à 7:49

    Bonjour ! Mon petit bout de chou a été vacciné contre les 7 souches de pneumocoques (prevenar), à 4 mois (puis 5 et 6 pour les rappels).
    Ca s’est super bien passé (même pas de fièvre) et avec les patches EMLA, il n’a pas senti la piqûre.
    On a fait ce vaccin en même temps que le Diphtérie-Tétanos-Polyo-Coqueluche-Haemophiliusb (infantrix).
    Mon pédiatre m’a dit qu’un autre vaccin allait bientôt sortir pour les pneumos, qui visait 12 souches.

  2. nemani septembre 12, 2006 à 10:55

    Bonjour,
    Je pense que vous confondez un peu, meningocoque et pneumocoque. Ils’agit de deux vaccins différents. Le vaccin contre menigocoque de type C est différent de prevenar qui est contre les pneumocoques.
    De plus, un vaccin ne provoque jamais la maladie contre laquelle il a été fabriqué. On peut selon les individus avoir des effets secondaires mais pas la maladie. En général ils sont très efficace, souvent à 90 ou 99%.
    Pour les deux vaccins Meninvac, Neisvac et Prévnar, en France on tient compte du facteur risque, comme voyage dans les pays ou la fréquence de menigite C est élevée ou fréquentation d’une collectivité en bas âge pour prevnar.
    Mona NEMANI
    Dr. en biologie

  3. Prevenar juillet 9, 2008 à 11:35

    Le prevenar est utilisé uniquement pour la prévention de la bactériémie, de la septicémie de la méningite et certaines formes de pneumonie bactériémique : voir cette fiche d’information http://www.monpharmacien.net/medicament/prevenar

Commenter cet article

Cliquez ici pour annuler la réponse.