Tuesday 20th April 2021,
leblogbebe

Lundi psycho : le lien d’attachement (1)

A partir d’aujourd’hui, le Blog Bébé vous propose un rendez-vous hebdomadaire sur la psychologie et les étapes du développement du bébé.

Is424065 Vous avez peut être entendu les sages-femmes de la maternité parler de l’attachement du bébé à la mère : le fait de donner le bébé à la mère le plut tôt possible après l’accouchement est censé favoriser le lien d’attachement (voir l’exemple d’une clinique). Mais qu’est-ce l’attachement ? Il s’agit du lien relativement stable qui se tisse entre l’enfant et les personnes qui s’occuppent de lui (mère, père, nourrice…). Ce lien fournit un modèle pour ses liens sociaux. 

L’importance de l’attachement a été mise en avant en 1958 par le psychanalyste anglais Bowlby.  Selon lui, l’enfant a un besoin inné de contact physique, de recherche de proximité. Il affime que cinq comportements innés permettent à l’enfant d’entretenir la proximité avec la mère :

- le sourire ;  le contact visuel et le suivi par le regard ;  les pleurs et les cris ; l’étreinte dans les bras ; la succion qui entretient le contact physique tout en donnant la nourriture.

Le lien d’attachement est instauré par la réciprocité entre les prédispositions de l’enfant et la sensibilité de la mère ou autre personne qui s’occupe de lui (cette sensibilité comprend la capacité à percevoir les signaux de l’enfant, à les interpréter correctement, à intervenir efficacement en fonction du rythme propre de l’enfant, à créer un milieu assez régulier pour permettre à l’enfant de donner du sens à ses actions).

On distingue  trois phases dans le développement de ce lien :

- la phase (de 0 à 3 mois) où le bébé s’oriente vers tout humain, sans préférence  ;

- la phase d’attachement focalisé (de 3 à 6-7 mois) où il privilègie la ou les personne(s) qui lui donne(nt) les soins et distingue les personnes familières de celles non familières. Cela ne confirme pas les discours sur "l’angoisse du 8ème mois" ;

- la phase de consolidation du lien d’attachement (jusqu’à 18 mois environ) où l’enfant élargit les possibilités de maintenir la proximité et le nombre des personnes ou "figures d’attachement". Il faut souligner que l’enfant est attaché à plusieurs personnes.

Le développement de ce lien se double du processus de détachement : celui-ci rend l’enfant capable de tolérer la séparation. 4 modèles d’attachement – détachement ont été mis en évidence, dont il sera question dans la note du lundi prochain.

Partager cet article

Article de

Commenter cet article