Monday 28th September 2020,
leblogbebe

Gastro-entérite : surveillance sans panique

eliza taddei Santé 4 commentaires

Fan2008476 J’ai présenté ici un nouveau vaccin contre le rotavirus, le Rotarex. Lundi 15 janvier un autre vaccin contre ce virus vient d’être commercialisé : le Rotateq. Pour le moment aucun des deux n’est remboursé par la Sécurité Sociale. Leur coût se situe entre 138 euros et respectivement 159 euros.
Cette semaine est aussi celle du pic annoncé de la gastro-entérite. Au 7 janvier, l’incidence nationale de cette maladie a été de 500 pour 100 000 habitants. Mais la "gastro" reste une maladie classique de l’hiver. Généralement bénigne, elle guérit spontanément en quelques jours. Normalement il n’y a pas de raison de se ruer aux urgences ! Or sur cinq à six personnes qui viennent aux urgences avec une gastro, quatre partent sans ordonnance, selon le président de l’Association des médecins urgentistes.

Si le rotavirus peut avoir des conséquences graves, voire tragiques, cela reste valable notamment pour les pays en développement ou pour les bébés fragiles ou pour ceux qui ne sont pas assez hidratés. C’est l’hidratation qui peut poser problème, pas la maladie en tant que telle.

Si votre bébé est malade, il faut donc l’hydrater régulièrement. S’il a une diarhée aiguë (plus de 3 selles liquides par jour), cette hydratation doit être effectuée par l’administration de solutions buvables spécifiques, telles GES45. Pour les bébés de moins de 6 mois, il est conseillé de suivre sa courbe de poids : la déshydratation peut être évaluée à partir d 3% de la masse corporelle en quelques jours. Mais cette surveillance nécessite de bien connaître le poids du bébé avant la maladie.

Les douleurs peuvent être soulagés avec du paracétamole. Si les symptômes persistent et l’alimentation est difficile (notamment pour les bébés de moins de six mois), le pédiatre peut conseiller de remplacer momentanément le lait habituel de votre bébé par d’autres laits appauvris en lactose.

Partager cet article

Article de

4 commentaires

  1. Antoine FOWLER janvier 17, 2007 à 4:32

    Excellent billet. Avec un petit lapsus très intéressant : le vaccin immunise contre des
    rotavirus et pas “LE” ni tous.
    Le SMR (Service Médical Rendu) est considéré comme insuffisant actuellement.
    Toutes les bonnes mesures données ci-dessus sont efficaces et suffisantes.
    Historiquement aussi, l’Assurance Maladie ne rembourse pas les actes préventifs et ce n’est que par dérogations successives que des vaccins sont remboursés ou “gratuits”.

  2. Eliza Taddei janvier 17, 2007 à 6:03

    Merci pour votre commentaire. Effectivement, le vaccin est efficace contre plusieurs souches de rotavirus, dont celle qui représente entre 70 et 80 % des sérotypes responsables des gastro-entérites aiguës du nourrisson et du jeune enfant, en Europe et en France.
    Pour aller dans votre sens (et aussi dans celui de mon billet !), je dois ajouter que c’est la première infection qui est la plus sévère ; les infections ultérieures sont moins virulentes, l’enfant ayant acquis une certaine immunité.
    Pour plus d’informations, voir le site :
    http://www.minerva-ebm.be/articles/fr/2006/9-2006/9-2006_rotavirus.htm

  3. vivi janvier 19, 2007 à 9:44

    bonsoir j’aurrais voulu savoir si ce vaccin fonctionne sur les adultes??

  4. Eliza Taddei janvier 20, 2007 à 3:48

    Non, il ne protège que pendant quelques années, ce qui semble suffisant car le virus le plus méchant ne touche que les enfants de 0 à 3 ans. Puis, les complications dues à la déshydratation ne concernent pas les adultes.

Commenter cet article