Thursday 06th August 2020,
leblogbebe

La vie de papa racontée à son fils

eliza taddei Multimedia 2 commentaires

Un_papa_a_son_fils Il y a quelques jours j’ai présenté ici les poèmes délicats d’un papa écrivain inspiré par sa fille. L’émotion devant ce petit être mystérieux, l’envie de garder une trace des  instants extraordinaires de la vie du bébé, les intérrogations concernant le sens de ses actions, ne sont donc pas le monopole des mamans – et c’est une bonne nouvelle ! En voici une nouvelle preuve : le blog écrit par un papa, sur et pour son fils qui vient de fêter son premier anniversaire. On y trouve tous les sujets qui préoccupent les papas et de manière générale les parents (comme quoi les papas sont des parents comme les autres !) : des conseils avisés sur le choix des couches ou du matériel de puériculture comme les poussettes ou le sac à langer, des interrogations sur la "sucette or not sucette", des questions pratiques liées par exemple aux places en crèche (en Suisse). Certaines notes abordent des sujets qui sembleraient plus "maternels" – par exemple l’haptonomie ou le massage grossesse, envisagés par le regard du compagnon-papa. D’autres notes, plus personnelles, racontent le quotidien de la petite famille et les malentendus ou questions qui en découlent.   Quelle surprise : je constate que je ne suis pas la seule à me poser ces questions !

J’ai déjà constaté que losqu’on s’occupent à deux des mêmes tâches on ne gagnent pas forcément du temps, bien au contraire, car on n’arrive pas à se mettre d’accord – l’autre ne fait jamais assez bien ! Autrement dit, "deux cuisiniers dans la même cuisine n’apportent rien de bon".

J’aime beaucoup la tendresse de ce père qui n’hésite pas à se déclarer "gaga" devant son fils, ce qui ne l’empêche pas de garder la lucidité et le bon sens a propos des maladies et accidents inéluctables à la vie du bébé. C’est peut être là l’avantage de (certains) papas par rapport aux mamans qui risquent d’être atteintes par le syndrome de la mère parfaite. Le papa, bien que très aimant, n’a pas peur de passer pour un père indigne !

Pour ma part je souscris tout à fait à sa conclusion au sujet des accidents domestiques : certes il faut apprendre à l’enfant quels sont les dangers, mais il est impossible de l’en protéger complètement. Donc "un peu de prudence et le destin fera le reste."

Mention spéciale pour les notes portant sur le bilan de bébé à chaque mois-versaire.

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. Moimoi janvier 22, 2007 à 12:08

    Tu vois, mon fils, cette charmante Eliza elle a bien aimé les petites histoires qu’on se raconte. Alors, on lui fait quoi à la madame ? Non … pas une bavouille … juste un poutou et un ptit ciao-ciao pour dire merci.
    Moi … gaga ?

  2. Eliza Taddei janvier 24, 2007 à 9:42

    Très drôle, votre commentaire, comme quoi ma note était bien justifiée :-)

Commenter cet article