Tuesday 20th April 2021,
leblogbebe

Bébé régurgite, que faire ?

InfantLes pédiatres vous diront qu’environ un bébé sur deux souffre de régurgitations. Pour ma part, j’ai deux enfants dont un n’a jamais régurgité (au point où je me demandais à quoi le bavoir pouvait bien servir) alors que le second a des renvois fréquents (au point où l’on se met à rêver aux bavoirs et autres équipements spéciaux pour les adultes qui le portent). A quoi sont dues ces régurgitations ? Elles proviennent de l’immaturité du sphincter qui relie l’oesophage à l’estomac et qui n’est pas assez fermé : c’est un peu comme une bouteille au bouchon mal fermé. On en déduit que, plus l’estomac est plein, plus le contenu risque de déborder.

Les bébés régurgitent en effet très rapidement après qu’ils ont été nourris un liquide où le suc gastrique est mélangé à du lait.

Qui cela gêne ? Surtout vous, les parents. Puisqu’il faut être prêt à changer constamment bébé, à changer ses propres vêtements, les draps du lit de bébé, les tapis. Or, changer bébé veut dire le manipuler et changer sa position, ce qui augmente le risque de nouvelles régurgitations.

Que faire ? Prendre son mal en patience, car le sphincter se développe entre l’âge de six mois et douze mois. En attendant, vous pouvez essayer de limiter les dégâts :

- en faisant constamment faire son rot au bébé, après chaque repas. Position recommandée : vous tenez votre bébé sur vos genoux, le dos tourné contre vous, en position légèrement inclinée à 30°par rapport à la verticale, la main passée sous son bras et posée sur sa poitrine (et non sur son estomac) ; de l’autre main, vous lui donnez une petite tape dans le haut du dos (attention, pas trop fort, car cela peut avoir l’effet contraire à celui escompté). Avec l’entraînement et plusieurs séries d’essais/erreurs vous serez très efficaces.

- en gardant bébé vingt minutes verticalement après chaque tétée ou biberon (ce qui est particulièrement difficile lorsqu’il faut le faire la nuit, durant les premiers mois !). Si vous devez le poser, mettez-le dans un transat, incliné à environ 30° par rapport à l’horizontale (c’est juste une question de physique des liquides !). Vous pouvez également incliner son lit, en soulevant le matelas à l’aide d’un coussin ou d’un oreiller (attention alors que bébé ne glisse en bas du lit !) ;

- en inclinant votre bébé lors de la prise des repas ; éviter la position allongée ;

- en essayant, pour les bébés nourris au biberon, d’utiliser un lait épaissi (avec des céréales infantiles) ;

- en essayant de limiter les quantités de lait prises par un bébé goulu  ;

- en évitant de trop serrer la couche ou d’habiller votre bébé avec des vêtements trop serrés.

Il faut faire la différence entre :

- la régurgitation et le vomissement (celui-ci est un rejet d’une grande quantité de liquide en jet continu) ;

- la régurgitation et le reflux gastro-oesophagien. Ce reflux apparaît à distance des repas et s’accompagne de douleurs (bébé pleure, se tortille). Malheureusement il est difficile de faire la différence car le bébé peut pleurer aussi s’il est gêné par un simple rejet (dans le cas où celui-ci le réveille). Il existe des médicaments anti-reflux.

Source photo : http://commons.wikimedia.org/wiki/Image:Infant.jpg

Partager cet article

Article de

Commenter cet article