Tuesday 20th April 2021,
leblogbebe

Aspirine ou paracétamol ?

eliza taddei Santé 2 commentaires

Imgp4487_1 Quel traitement donner à l’enfant pour faire tomber la fièvre ?  L’Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé (AFSSAPS) préconise depuis deux ans de ne pas donner de médicaments pour une fièvre inférieure à 38,5°C. Depuis 2002, l’ AFSSAPS recommande d’administrer en priorité du paracétamol, pour faire tomber la fièvre. Dans les années 60, selon un manuel de puériculture, on préférait l’aspirine. Pourquoi ce changement ?  L’aspirine peut provoquer des effets secondaires très graves (syndrome de Reye) si l’infection responsable de la fièvre est dûe à la grippe ou à la varicelle.

De plus, l’expérience récente a montré que le paracétamol avait moins d’effets secondaires que l’aspirine : il n’irrite pas l’estomac, provoque peu d’allergies et ne modifie pas la coagulation sanguine.

On réserve actuellement l’aspirine pour une fièvre forte (plus de 39°C) et en cas d’échec du traitement à base de paracétamol. Elle reste un anti-inflammatoire puissant, prescrit pour certaines maladies ORL.

Le paracétamol pour enfant existe sous forme de suppositioires, différement dosés en fonction du poids de l’enfant, ou sous forme buvable (administrée à l’aide d’un système dosseur proche d’une seringue).

Un autre médicament peut être prescrit à l’enfant de plus de six mois : l’Ibuprofène.

A noter que ces médicaments servent non seulement à faire baisser la température, mais aussi à diminuer la douleur qui accompagne la fièvre (mal de tête, douleur dentaire, mal à l’oreille…).

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. Lucie avril 9, 2007 à 6:06

    N’y a-t-il pas contre-indication entre l’ibuprofène et l’aspirine ?

  2. Eliza Taddei avril 9, 2007 à 8:55

    A ce jour, il n’existe qu’une seule contre-indication de l’ibupofrène, soulignée le 15 juillet 2004 par l’AFSSAPS (Agence française de sécurité sanitaire des produits de santé) dans un avis recommandant de ne pas utiliser d’ibuprofène en cas de varicelle ou de suspicion de varicelle, en raison du risque rare mais grave de complications infectieuses, notamment cutanées.
    L’aspirine a également des contre-indications. C’est pourquoi elle est réservée à des cas particulies, après l’avis du médecin.
    L’ibuprofène est “réservé” pour les cas où le paracétamol échoue à faire baisser la fièvre.

Commenter cet article