Friday 21st January 2022,
leblogbebe

Généraliste ou pédiatre ?

GenpedEliza nous le signalait le mois dernier, la France manque de pédiatres (voir cet article du Monde). Il est donc difficile de décrocher un rendez-vous ou même d’en trouver un pas trop loin de chez soi. Beaucoup de parents se demandent aussi s’il est possible de ne voir "que" le généraliste.

Sans le feu vert du pédiatre, Bébé ne peut quitter la maternité, c’est une reconnaissance incontestable de sa compétence. Pour autant, est-il aussi indispensable tout au long de la croissance de l’enfant ?

Il faut se rappeler avant tout qu’un enfant n’est pas un adulte en plus petit. C’est un être au métabolisme très différent, aux bouleversements physiques permanents, parfois brutaux d’ailleurs, et aux maladies et problèmes spécifiques.

Genped2En l’absence de problèmes sérieux, je conseillerais donc de voir régulièrement un pédiatre, au moins jusqu’aux 5 ans de l’enfant. Pour mes enfants, j’ai consulté le pédiatre une fois par mois jusqu’à leurs 6 mois, puis tous les 6 mois jusqu’à leur deuxième anniversaire et, enfin, une fois par an jusqu’à leurs cinq ans.

Ces consultations permettent de vérifier la croissance, la prise de poids et de détecter d’éventuels problèmes. L’œil exercé du pédiatre repèrera plus aisément des symptômes très légers, il sera plus attentif à certains points. Il pourra également vous conseiller pour l’alimentation, l’hygiène ou tout autre domaine spécifique.

Attention ! La visite chez le pédiatre est souvent bien plus longue que celle chez le généraliste, prévoyez du temps libre ! D’abord, comme beaucoup de spécialistes, l’heure du rendez-vous n’est pas celle à laquelle il vous recevra. Prévoyez donc de quoi nourrir et désaltérer votre enfant, un nécessaire de change, des jouets, un doudou, etc… Deux heures d’attente ne sont pas rares.

Ensuite, l’examen dure souvent assez longtemps et surtout, il se complète d’une série de questions destinées à déceler ce qui n’est pas visible physiquement. Le sommeil, l’alimentation, les jeux, les sorties, la sociabilisation, les modes de garde, beaucoup de sujets seront abordés. Ne vous en alarmez pas, c’est normal, le pédiatre ne fait que son travail, il ne cherche pas à vous prendre en défaut.

Je vous recommande cependant de trouver également un bon généraliste qui sera normalement plus disponible pour toutes les petites maladies et petits bobos de votre bébé. Si vous n’en avez pas encore, n’attendez pas d’en avoir besoin. Demandez aux mamans autour de vous, le bouche à oreille, on n’a pas encore fait mieux !

Lire aussi : L’hôpital Debrousse inaugure l’IRM-fusée
Un, deux, trois boutons…

Photos : Morguefile & Département de la Défense US

Partager cet article

Article de

5 commentaires

  1. Moimoi mai 18, 2007 à 6:55

    En Suisse, la pénurie de pédiatre est aussi présente. Alors pour éviter les problèmes de rendez-vous, nous avons opté avec notre fils pour le tandem médecin généraliste – puéricultrice.
    Le médecin s’occupant de la partie médicale (soucis de santé et vaccins) , tandis que la puéricultrice (visite une fois par mois) s’est occupée, la première année, du suivi de prise de poids et des conseils de nutrition.
    Avec un peu de recul, nous avons, pour notre cas (notre fils n’ayant eu aucun soucis de santé sérieux), choisi la solution idéale. Pas de longues attentes, des rendez-vous à court terme, et pourtant des conseils spécialisés…
    Comme quoi il y a toujours plusieurs solutions …

  2. Lila Rozé mai 21, 2007 à 9:07

    Heureusement qu’il y a toujours plusieurs solutions ! :D
    Surtout avec cette pénurie croissante de pédiatres !…

  3. Le Blog Bebe mai 31, 2007 à 3:23

    Votre bébé est triste ou agressif ? Pourquoi ne pas consulter ?

    Je lisais ce matin un forum dans lequel une maman se plaignait de l’agressivité, certes impressionnante, de son fils de 15 mois. Assez désarmée devant cette attitude, cette jeune femme se trouvait encore plus déstabilisée que le père de l’enfant

  4. Emma janvier 28, 2010 à 5:55

    Bonjour,
    J’aimerais avoir l’avis d’un pédiatre je suis étudiante en design et participe à un concours pour une marque de poussettes Chicco.
    J’avais pour idéee d’intégrer un matelas massant à l’intérieur de mon projet que la mère puisse activer lorsque l’enfant pleure ou rencontre des difficultés à trouver le sommeil.
    Cela peut-il représenter un quelconque danger pour l’enfant ?
    Je désire également intégrer un filtre (tissus) qui protégerait l’enfant de la pollution automobile,…
    Je vous remercie de m’avertir si cela vous parez en quoi que ce soit négatif à la bonne croissance de l’enfant.
    En vous remerciant d’avance.
    Emma

  5. Pediatre juin 3, 2011 à 7:33

    très bon article.

Commenter cet article