Friday 21st January 2022,
leblogbebe

La maternité est un frein à la carrière des femmes

Femmes_travail_2On savait déjà que l’âge du premier enfant était de plus en plus tardif. Les jeunes femmes qui se lancent sur le marché du travail après des études parfois longues doivent attendre d’avoir un peu d’ancienneté avant de devenir mère pour ne pas pénaliser leur carrière.

Certains ont prétendu qu’il s’agissait de craintes vaines et que ces femmes n’avaient tout simplement pas envie d’avoir des enfants plus tôt. Une étude récente vient de prouver que ces craintes sont fondées et que la maternité est un frein bien réel dans la carrière des femmes.

Femmes_travail_1 Une étude récente du Cereq (Centre d’études et de recherches sur les qualifications) publiée ce jour et commentée dans un article du Monde, révèle que, 7 ans après leur entrée sur le marché du travail, 32% des femmes contre 10% des hommes déclarent que la naissance de leur premier enfant a eu une incidence sur leur emploi.

Après leur première maternité, 17% des femmes passent au temps partiel, 11% change de poste (éventuellement avec une mutation), 4% prennent un congé parental à temps complet et 7% démissionnent ! Avec le deuxième enfant, l’impact est encore plus fort. Pour les femmes qui n’ont pas eu d’enfants, l’impact sur la vie professionnelle est encore plus marqué.

On ne remarque aucune incidence notable de la paternité sur la carrière des hommes. L’étude démontre également la très grande inégalité dans la répartition des tâches ménagères (environ 80-20%). Un constat accablant mais qui n’a malheureusement rien d’étonnant.

Lire aussi : Les mères suisses pensent que leur travail nuit à leurs enfants
Retour au travail après le congé maternité
D’après la Sofres, les mères au foyer ont choisi ce statut

Photos : 1 & 2 Lusi – Stock Xchng

Partager cet article

Article de

Commenter cet article