Tuesday 23rd July 2019,
leblogbebe

Certains additifs alimentaires pourraient accroître l’hyperactivité infantile

Additifs_1La suspicion n’est pas récente. Les additifs alimentaires (colorants, conservateurs, etc…) ne sont pas forcément toujours bons pour l’homme. Régulièrement, plusieurs d’entre eux sont retirés de la circulation car un effet indésirable, voire une atteinte à la santé s’est fait jour.

Cette fois-ci, ce sont les colorants du type E110, ou, sous un plus joli nom, carmoisine ou azorubine, qui sont montrés du doigt. Ils avaient déjà été déconseillés aux asthmatiques et les personnes sensibles à l’aspirine et ont été interdits en Autriche, aux USA, en Norvège et en Suède.

Additifs_2Une étude en double aveugle réalisée sur deux fois deux groupes d’enfants, les uns âgés de trois ans, les autres de huit ans, a permis de démontrer que dans les groupes qui avaient avalé ce produit sans interruption, le degré d’hyperactivité était plus élevé. (source)

On ne peut bien sûr pas désigner ce colorant comme seul fautif des troubles de la concentration chez l’enfant, mais c’est une raison de plus de bien choisir l’alimentation que l’on donne à son enfant.

Lire aussi : Les Menus Bébé bientôt en supermarché !
Pas d’aliments allégés pour les petits !
Mieux connaître le gluten

Photos : Rometree & Greyman – Stock Xchng

Partager cet article

Article de

5 commentaires

  1. Le Blog Bebe septembre 16, 2007 à 9:28

    Maladies cardiaques et autisme, de nouvelles pistes

    La recherche dans le domaine de la santé progresse chaque jour. Voici quelques infos en bref. Dans le domaine des maladies cardiaques dûes à une hypercholestérolémie (un excès de cholestérol dans le sang), un dépistage très précoce pourrait sauver de…

  2. bfayt septembre 18, 2007 à 8:42

    Le niveau de signification ou “p”
    Un facteur STATISTIQUE trop souvent ignoré et souvent à dessein !!!!
    De grâce tentons de l’imposer à tout le moins dans des domaines médicaux ou y afférant et autres domaines importants !!!!
    http://www.ulb.ac.be/psycho/psysoc/ressources/ecritresultats.htm#cc
    http://cons-dev.org/elearning/stat/St2a.html
    http://www.sante.univ-nantes.fr/cidmef/diapo/TestStatistique_Principe.ppt
    En sachant que si p<0,05 c’est limite vu les nombreux facteurs difficilement contrôlables entrant en compte !
    P<0,01 est donc préférable mais a un prix
    Les nombreux tests bidons (une très grande majorité) ont également un prix et qui plus est, relève souvent de la publicité mensongère !!!
    Publié dans le LANCET : étude Glucosamine prof. Reginster (CHU de Liège Belgique) ?????
    Ayons le courage de dire que étude sans valeur !
    On a souvent ceci :
    http://www.e-sante.fr/fr/magazine_sante/sante_sante_sport/sports-5186-157-art.htm
    http://www.e-sante.fr/fr/magazine_sante/sante_maladies_handicaps/arthrose_genou_resserrez_bandages-6726-199-art.htm
    Très Cordialement !
    bfayt

  3. Lila Rozé septembre 18, 2007 à 9:24

    Bonsoir,
    J’ai du mal à vous suivre. Quel lien avec l’arthrose ?
    Vous me parlez du CHU de Liège, sur The Lancet, le professeur Stevenson est à l’université de Southampton.
    L’étude n’est pas catégorique mais ses conditions de réalisation et les résultats obtenus font qu’un doute suffisant est né. C’est pour cela que j’ai utilisé un conditionnel.
    L’augmentation du nombre d’enfants déclarés “hyperactifs” (reste à voir ce qu’on regroupe comme symptomes derrière ce terme) mérite que l’on recherche des causes entre autres dans l’alimentation industrielle, non ? :)

  4. Alexandre novembre 14, 2007 à 10:04

    Mais pourquoi ne pas interdire le Vitascorbol Vitamine C qui contient du colorant E 110 “jaune orangé”  ?
    Plusieurs études médicales prouvent qu’il y a des risques graves soit d’allergie soit d’hyperactivité chez les enfants.
    J’ai fait moi-même une allergie cutanée suite à l’ingestion d’un comprimé !
    Il faut interdire ce produit !

  5. Lila Rozé novembre 14, 2007 à 3:59

    Bonjour Alexandre,
    Il y a une grosse différence entre les éléments allergènes et les éléments pathogènes (qui provoquent des maladies).
    Si on devait interdire tous les produits contenant des produits allergènes, il n’y aurait plus grand chose de disponible, voire peut-être même plus rien !
    Le produit que vous citez mentionne le risque d’allergie sur sa notice mais pas sur sa boîte (j’en ai justement une sous les yeux). Lorsque je l’ai acheté, la pharmacienne ne m’a rien signalé. Pour les allergènes, la solution passe par l’information et non par l’interdiction.

Commenter cet article