Thursday 13th August 2020,
leblogbebe

Un enfant n’est pas une marchandise

Enfantszoe1Deux actualités aujourd’hui démontrent à quel point, un enfant est encore considéré par certains, comme une marchandise qu’on peut négocier et déplacer inconsidérément.

Tout d’abord, l’affaire dont tout le monde parle : "L’Arche de Zoé". Cette association française voulait emmener une centaine d’enfants pour les sauver de la guerre du Darfour et les amener en sécurité en France. On ignore encore beaucoup de détails sur cette affaire, mais la légèreté autour d’un tel déracinement est effrayante.

Enfantszoe2Aux Pays-Bas, c’est une autre affaire qui défraye la chronique. La petite Donna a été vendue au plus offrant par sa mère qui avait pourtant été inséminée par le sperme de l’homme d’un couple stérile. La petite Donna est donc bien biologiquement, l’ADN a parlé, la fille de cet homme, mais les juges viennent de déclarer qu’elle resterait dans la famille qui l’a remportée aux enchères !… (source)

Bien sûr, il y aura un suivi de la petite fille et de ses parents adoptifs afin de vérifier qu’elle grandisse dans les meilleures conditions possibles. Cependant, dans cette affaire comme dans la première, on a l’impression que le bien-être de l’enfant a été le dernier point considéré. Même si, semble-t-il, les intentions de l’Arche de Zoé étaient nobles, on ne déplace pas ainsi une centaine d’enfants en les dispersant au hasard.

Décidément, il reste encore beaucoup à accomplir pour que les droits des enfants soient respectés !…

Lire aussi : Prison ferme pour les trafiquants de bébés
Trafic d’enfants au Guatemala
Chili : bébé à vendre…

Photo : Lesyak – Cartes : 1 & 2 – Wikicommons

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. Le Blog Bebe novembre 10, 2007 à 10:56

    Arnaque à l’adoption

    Ce n’est pas la première fois qu’on parle de bébés sur des sites d’enchères. On se souvient de ce couple de Chiliens qui vendait son bébé à naitre. C’est déjà terrible, pourtant, la réalité peut être encore pire… Un couple

Commenter cet article