Friday 21st January 2022,
leblogbebe

Droit au congé d’adoption

fanny perrin-darloz Legislation Pas de commentaire

Adoption2Il n’y a pas que les parents dits naturels qui ont droit au congé parental. Il existe bien sûr aussi le congé d’adoption. Heureusement direz vous car accueillir un nouveau membre de la famille est une étape à prendre très au sérieux.

Ainsi, le père ou la mère adoptif, ont droit de suspendre leur contrat de travail ou simplement de prendre leur congé d’adoption sept jours avant l’arrivée de l’enfant. Un temps propice pour l’aménagement de sa chambre et des commodités. 

En cas d’adoption unique, la période accordée correspond à dix semaines lorsqu’un seul parent travaille, à dix semaines et onze jours si les deux travaillent. Si, avant cette adoption, le couple avait déjà deux enfants, il bénéficiera de huit semaines supplémentaires.

Dans le cas d’adoptions multiples, le congé parental équivaut à vingt deux semaines si un seul travaille et à vingt deux semaines et dix huit jours si les deux ont un emploi.   

Tout comme un congé maternité, la mère ou le père adoptif sont, pendant leur absence, indemnisés par leur caisse de sécurité sociale. En cas de partage de la durée du congé, ils bénéficient simultanément de l’indemnité journalière.

Pendant votre absence, ne soyez pas inquiets, vous ne pouvez en aucun cas être licenciés par votre employeur pour un motif lié à l’adoption.

Lire aussi : Retour au travail après le congé maternité, Un congé parental pour papa, Congé parental : peut-on faire garder bébé ?

Partager cet article

Article de

Commenter cet article