Friday 21st January 2022,
leblogbebe

S’absenter pour soigner Bébé, (2/2) qu’offre l’employeur ?

virginie ciarletta Legislation Pas de commentaire

<!– @page { size: 21cm 29.7cm; margin: 2cm } P { margin-bottom: 0.21cm } –>

Bebe_malade La loi ne prévoit pas de rémunération pour les congés pour "enfant malade". Cependant, les conventions collectives de certains salariés offrent parfois des dispositions plus favorables que celles prévues par le législateur, comme par exemple la rémunération de ces congés sous certaines conditions (ancienneté par exemple, ou attestation de l’employeur du conjoint prouvant que seul un des parents a pris le congé), l’allongement de leur durée légale, ou leur octroi par enfant plutôt que par salarié. Une enquête de l’INED et de l’INSEE menée en 2004-2005 indique que la majorité des entreprises publiques rémunèrent jusqu’à 10 jours de congés pour enfant malade ; les entreprises privées en revanche ne sont que 44% à rémunérer ces congés, et pour une durée moyenne dans ce cas là de 5,5 jours.

L’hiver n’est pas terminé, et j’ai déjà dû rester 5 jours à la maison pour prendre soin de Bébé. Quand on a épuisé son quota, il ne nous reste qu’à poser des RTT ou des congés payés si c’est possible, ou demander un congé sans solde (que l’employeur n’a pas l’obligation de nous accorder). Certains parents trouvent parfois un médecin pour leur faire un arrêt de maladie "injustifié", d’autres font suivre Bébé avec eux au travail…

Partager cet article

Article de

Commenter cet article