Saturday 18th January 2020,
leblogbebe

Connaissez-vous le ludomètre ?

Livre

Le jeu permet à l'enfant de se développer et de grandir. C'est donc à partir de l'observation de ses jeux que Sophie Marinopoulos, psycologue qui a acquis 25 de pratique auprès de jeunes enfants et maman de quatre enfants, peut savoir si tout va bien - ou non.

D'où l'idée du ludomètre, pour "mesurer" le développement psychologique en fonction de l'intégration et la participation aux jeux normaux à son âge. Voici par exemple quelques repères :

- un enfant qui ne joue pas à découvrir avec sa bouche a six mois  ne stimule pas sa curiosité ;

- un enfant qui ne joue pas à cacher-coucou à 18 mois / 2ans  ne peut pas se séparer sereinement de son parent et donc aller en crèche ou à la garderie.

– un enfant qui ne mâche pas ses aliments a 2/3 ans appréhende mal la différence entre son monde intérieur et l’environnement extérieur ;

- un enfant qui ne joue pas à cache-cache à 3/4 ans, présente une fragilité de la représentation et ne pourra pas passer sans cette étape au calcul mental qui demande des capacités d’abstraction donc de représentation ;

- un enfant qui ne peut pas se déguiser à 4/5 ans est fragile dans son identité psychologique et sa sécurité personnelle.

J'apprends aussi que les enfants de 3 ans qui maltraitent leur peluches ne sont pas des brutes en puissance mais apprennent ainsi à dompter leurs peurs ; me voilà donc rassurée par rapport à mon fils, entré dans l'âge guerrier où il tue et coupe tout ce qui bouge !

Le livre qu'elle vient de publier, intitulé Dites-moi à quoi il joue, je vous dirai comment il va,  est une sorte de guide pour les parents, les initiant aux jeux des enfants de 3 mois à 6 ans, et de leur signification en terme de développement.

Partager cet article

Article de

4 commentaires

  1. Emilie octobre 1, 2009 à 10:35

    c’est pas mal , ça peut être intéressant, en terme de curiosité, de savoir quelques points, mais je pense qu’il faut faire attention aux dérives d’avoir ce livre à la maison! j’imagine déjà à chaque âge le parent qui s’inquiète, et du coup qui pourrait conditionner son enfant dans le bons sens par exemple, pour être tout bien comme il faut psychologiquement ;)

  2. Eliza Taddei octobre 1, 2009 à 10:46

    iui, c’est sur, c’est pourquoi j’ai mis “mesure” entre guillemets : il va de soi qu’il ne s’agit que de repères, il n’y a pas de dates précises pour les différentes étapes de développement de l’enfant, chacun évolue à son rythme.

  3. stormette octobre 2, 2009 à 8:01

    Attention à la vulgarisation ! surtout à ce point là….
    C’est à mon avis avec des livres comme ça qu’on se retrouve avec des parents qui font pleurer exprès leurs enfants le soir (ne me demandez pas comment…) parce qu’ils ont lu qu’un enfant qui ne pleurait pas était un enfant qui n’arrivait pas à exprimer ses émotions…
    Gardons toujours à l’esprit que chaque enfant a son propre rythme de développement, et qu’on ne peut pas parler de ‘norme’

  4. Martial Farhi janvier 18, 2010 à 5:28

    Avec cet ouvrage, on est vraiment dans la caricature de l’activité ludique et des interprétations à l’emporte-pièce. Excusez-moi, mais c’est pour moi le niveau zéro de la psychologie, les personnes qui considèrent l’inquiétude des parents comme un marché potentiel et écrivent des livres en fonction.
    Laissons nos enfants jouer librement, sans les “observer”, les “étudier”, faisons-leur confiance pour jouer à ce dont ils ont besoin. Nous sommes des parents, et non des psychologues de comptoir. Et puis, avant de disséquer leurs comportements, n’oublions pas de faire quelques bonnes parties de jeu en famille.

Commenter cet article