Wednesday 01st December 2021,
leblogbebe

Manifestation anti-avortement à Madrid

W-spain-abortion-rally-cp-7505866 Une foule immense s'est rassemblée samedi dans les rues de Madrid contre un projet de loi pour assouplir les restrictions concernant l'avortement. La question du droit ou non à l'avortement reste un sujet très sensible, même si cela fait déjà deux décennies que l'avortement est légalisé dans ce pays où la tradition catholique est très ancrée.

La foule constituée de dizaines de milliers de personnes a brandi des banderoles, des ballons ainsi que des drapeaux aux couleurs de l'Espagne. Cette foule a marché tout le long d'un boulevard principal de la capitale avec pour seul slogan "Every Life Matters".

La manifestation avait pour but de dénoncer un projet de loi parrainé par le gouvernement socialiste qui permettrait d'avorter jusqu'à 14 semaines de grossesse et d'autoriser les filles âgées de 16 et 17 à avorter sans consentement parental.

Mais revenons à la première loi concernant l'avortement. Depuis 1985 l'avortement est autorisé en Espagne mais sous certaines conditions : dans les cas de viol ou de malformation du fœtus, ou lorsque les médecins considèrent la santé physique ou mentale d'une femme enceinte en danger. Il n'est donc pas autorisé pour toutes les femmes mais cette loi a quand même permit à un grand nombre de femmes d'avorter plus ou moins librement. Par ailleurs, les femmes qui avortent en dehors de ces clauses commettent un crime et sont passibles de prison, même si la peine est rarement appliquée. La nouvelle loi permettrait à toute femme d'avorter quelque soit sa raison.

Le Parlement devrait se prononcer avant la fin de cette année. Le gouvernement socialiste explique que cette loi donnerait aux femmes les pleins droits sur leurs choix en matière de reproduction et permettrait à l'Espagne de se mettre en conformité avec d'autres pays européens comme la Grande-Bretagne, la France ou l'Allemagne, où l'avortement sans restriction est autorisé dans les premiers stades de la grossesse.

A suivre…

Partager cet article

Article de

Commenter cet article