Tuesday 26th March 2019,
leblogbebe

L’acide folique fait encore parler de lui

Acide-folique Il a longtemps été suggéré que le niveau de folate, qui est la forme naturelle de l'acide folique, chez les femmes enceintes, va de pair avec le développement sain du système nerveux chez leurs bébés. Une étude publiée dans un prochain numéro du Journal of Child Psychology and Psychiatry constate qu'un faible niveau de folate maternel serait lié à des problèmes de l'attention chez les enfants âgés de sept à neuf ans.

Le chercheur Dr Wolff Schlotz souligne: «Nos nouveaux résultats confortent l'hypothèse que la nutrition maternelle contribue au développement d'un individu, avec des conséquences potentielles en ce qui concerne son comportement dans sa vie future." Les effets à long terme d'une mauvaise alimentation maternelle peut avoir des conséquences sur la capacité de l'enfant à interagir avec ses pairs ou sur sa sociabilisation.

Les chercheurs ont également constaté que les enfants nés de mères ayant un faible taux en folates avaient une circonférence crânienne plus petite à la naissance comparé aux enfants nés de mères ayant un taux défini comme normal. Cela indique que le taux d'acide folique affecte le développement du cerveau, et en particulier sa croissance chez l'enfant à naître. C'est une cause d'inquiétude pour les populations à faible revenu, où la santé nutritionnelle de la mère n'est pas forcement une priorité, les femmes sont moins susceptibles de prendre des suppléments d'acide folique avant la grossesse.

Cette étude sera publiée dans un prochain numéro du Journal of Child Psychology and Psychiatry.

Mais il est toujours possible de voir le résumé de l'article en question.

Partager cet article

Article de

Commenter cet article