Sunday 20th October 2019,
leblogbebe

Accouchement (3) : la délivrance

Images  La délivrance est la dernière étape de l'accouchement. Toute concentrée sur la sortie de bébé, on n'y pense pas, ou très peu ; il s'agit pourtant d'une étape clé de l'accouchement, la plus dangeureuse pour la mère  : celle où une hémorragie peut se déclencher, pouvant parfois (et heureusement, rarement de nos jours, lui être fatale).

La délivrance n'est pas du tout celle de bébé, comme on pourrait le penser, à tort. Pour parler de la sortie de bébé, on utilise le terme d'expulsion, qui se produit sous l'effet de la poussée.

La délivrance commence généralement 30 minutes après l'expulsion, par un décollement du placenta (en photo ci-contre), suivie par son expulsion sous l'influence des contractions et de son propre poids. Elle peut être spontanée ou aidée (souvent) par l'accoucheur.

Après l'expulsion, l'utérus est dur et rétracté sous le nombril.

 

Un retard à l’expulsion du placenta (rétention placentaire complète), la persistance de débris (rétention partielle) ou une défaillance du muscle utérin (atonie utérine) sont responsables d’hémorragies de la délivrance. D'ailleurs la sage-femme ou le gynécologue-obstétricien vérifie si le placenta est complet ; si ce n'est pas le cas, il est probable que la maman soit anesthésiée pour qu'on procède à une révision utérine et enlever les débris placentaires restés dans l'utérus.

En général, les mamans sont gardées 2h après l'accouchement dans la salle de naissance pour surveiller qu'aucune hémorragie liée à la délivrance ne survienne.

Lire aussi : Accouchement (1) et (2)

Partager cet article

Article de

Commenter cet article