Sunday 23rd January 2022,
leblogbebe

Questions sur le spasme du sanglot

ludivine corbeau Santé 18 commentaires

Spasme du sanglot La petite fille d'une de mes amies, âgée de 2 ans et demi fait ce que l'on appelle des spasmes du sanglot. Je ne connaissais pas particulièrement, mes deux enfants ne m'en ayant jamais fait. Elle m'a donc expliqué de quoi il s'agissait, et c'est très impressionnant. Ce n'est généralement pas grave mais il faut mieux connaître ce phénomène pour ne pas paniquer. Sa petite fille fait des spasmes de sanglot quand elle fait une grosse colère. Elle pleure, hurle et puis plus rien !

Plus aucun son ne sort de sa bouche, ses lèvres et son visage deviennent légèrement bleus et l'enfant est incapable de reprendre son souffle, elle perd donc brièvement connaissance. Mon amie a eu la peur de sa vie la première fois. Maintenant elle essaye de gérer comme elle peut, car un enfant qui fait un spasme de sanglot peut en refaire un n'importe quand. C'est sans gravité sur la santé de l'enfant. Ce type de malaise est assez fréquent chez les enfants de 6 mois à 3-4 ans. En cas de crise, mon amie lui souffle légèrement sur le visage ou lui tamponne le front avec de l'eau. Il faut surtout garder son calme. Plus facile à dire qu'à faire !
Vu que sa fille en fait quand même souvent, son médecin lui a prescrit un électrocardiogramme, pour éliminer tout soupçon de malaise cardiaque. Les résultats sont bons. Il faut juste passer cette période un peu difficile et apprendre à mieux connaître cette curieuse chose… Vos enfants ont-ils connu ce phénomène ?

Partager cet article

Article de

18 commentaires

  1. irina novembre 10, 2009 à 10:13

    Mon fils n’a jamais fait ça, mais sa petite voisine du même âge l’a fait sous mes yeux l’an dernier.
    La petite était figée, il faut dire ce qui est, c’est terrorisant à voir. La maman qui connaît les gestes d’urgence a paniqué, face à cette vision impressionnante, on ne peut faire autrement.
    Finalement, à force de lui parler et de lui donner des tapes, elle est revenue à elle, et la maman a foncé aux urgences au bout de la rue, finalement ce n’était bien qu’un spasme, mais quelle frayeur !!!
    Bref, même si c’est bénin, je peux vous dire que ça vous noue les trippes tellement cela fait peur.

  2. Eliza Taddei novembre 10, 2009 à 11:44

    Comme je l’ai dit dans ma note sur le malaise vagual, ma fille a fait une fois un spasme du sanglot. C’est impressionant mais ce n’est pas la peine d’aller aux urgences !
    Il faut savoir que certains enfants en font pour faire du chantage affectif : ils pleurent pour obtenir quelque chose jusqu’à “tomber dans les pommes” ; il est important que les parents ne panqiuent pas et surtout qu’ils ne cèdent pas.
    voir :
    http://www.famili.fr/,comment-reagir-lorsque-cela-arrive,451,17927,3
    http://www.lepsychologue.be/psychologie/spasme-du-sanglot-aide.php

  3. irina novembre 10, 2009 à 12:27

    Ben pour les urgences, dans le cas que j’ai vu, ça me semblait compréhensible, je n’avais pas de pendule sous le nez, mais la petite est bien restée raide et livide une bonne minute et le spasme s’est produit après qu’elle soit tombée en courant, elle a voulu pleurer et plus rien…
    De plus, ce n’est pas une petite du genre capricieuse, au contraire, c’est une petite puce timide qui a à peine osé une fois courir après mon fils qui lui avait pris sa poupée, ce sont 2 bouddhistes ces 2 là ^^
    D’ailleurs, à ma connaissance, elle n’a jamais refait ça.

  4. nicogeo novembre 10, 2009 à 1:30

    nous n’avons pas eu de soucis encore avec notre fils. Il n’a que 6 mois. Mais bébé il nous faisait des pleurs pouvant aller parfois jusqu’à l’apnée… c’est à dire qu’il reste avec la bouche ouverte et ne respire plus pendant plusieurs secondes (qui semble une éternité). Il nous en fait de moins en moins, mais j’espère que ce n’est pas précurseur de grosses crises comme cela !!

  5. Malou34 novembre 10, 2009 à 4:14

    A mon avis c’est loin d’etre du chantage affectif, vu que la plupart du temps ces spasmes commencent dès la petite enfance. Quand on connait ce genre de spasmes c’est vrai que les urgences ne sont pas utiles mais dire a des parrents de ne pas ceder je trouve ça un peu juste. Personnellement je conseillerai aux parents de ne pas paniquer, d’aider et d’accompagner l’enfant dans son problème.

  6. Emilie novembre 10, 2009 à 7:01

    Justement si Malou ça peut devenir une manipulation des parents par l’enfant, surtout si les parents sont très affectés quand l’enfant fait le spasme du sanglot, redoublent d’attention pour lui, et évitent la moindre frustration de peur qu’il fasse une crise.
    Ces crises sont des crises de colère, de frustration, et si les parents cèdent à ces crises, comme le dit Eliza, l’enfant va en faire de plus en plus souvent.
    Les parents doivent rester très calmes, et montrer à l’enfant que ce qu’il fait ne les impressionne pas, que ça ne sert à rien. Il s’arrêtera d’autant plus vite d’en faire.

  7. Galeiliante novembre 11, 2009 à 7:05

    Je me sens en décalage. Je trouve juste affreusement triste qu’un enfant “en arrive là”. Que le pleure, l’expression profonde de sa tristesse, de sa détresse, de sa colère le conduise à un spasme de ce type.
    je trouve ca triste car le corps à “commis” un tel effort qu’il en arrive là.
    je cite doctissimo
    “C’est une manifestation de colère, de rage, de douleur ou de peur qui aboutit à la pâmoison avec perte de connaissance toujours réversible. Ce symptôme n’a aucun caractère de gravité.”
    je trouve la phrase “Ce symptôme n’a aucun caractère de gravité.” Ah oui? Ce n’est pas grave qu’un être vivant en arrive à une extrémité pareil?
    Si l’on voit un adulte ce mettre dans un état pareil ont réagira beaucoup plus vivement. Mais bébé… c’est normal. Je trouve justement de banalisé ça dans ces définition. Oh pas besoin d’aller au urgences. Un adulte dans une détresse et expression violente de son ressenti le conduisant à une réaction physique aura le droit à une prise en charge. mais bébé, non. certes, il n’est pas en danger de mort physique mais ses émotions… elles, justement demande peut être d’aider les parents.. non? a ce que la comunication n’en arrive pas là.

  8. Emilie novembre 11, 2009 à 10:54

    Je pense qu’il ne faut pas mettre des émotions d’adulte sur des réactions d’enfant. Il ne faut pas tout confondre, il ne s’agit pas là de détresse, encore moins de tristesse. Si on fait inquiéter des parent sur ce genre de réactions, en leur disant que leur enfant en est arrivé là parce qu’il n’arrive pas à communiquer avec eux, alors on va faire l’inverse de ce qu’on recherche, c’est à dire donner de l’importance à ces crises , et en plus ce n’est pas vrai du tout.

  9. Galeiliante novembre 11, 2009 à 2:20

    ce n’est pas ce que je dis. je dis que je trouve ca triste qu’un enfant en arrive a cet extreme.
    on peu se voiler la face “bebe a besoin de pleurer”. les etudes sur la physiologie des pleure sont pas dans ce sens. c’est un acte extreme. quand tu dois pleurer pour qu’on t’écoute c’est pas chouette a subir sur le plan des réaction physique.
    je trouve ca triste qu’un enfant en arrive a cet extreme pour exprimer quelque chose.
    je trouve ca triste qu’on banalise “l’incompréhension” parent-enfant-parent.
    tu trouve qu’un parent dotn l’enfant en arrive a un tel extreme doit pas chercher a eviter ca? et donc a retablir la comunication?
    tant mieux hein.
    j’ai fait des recherches dans les donnés médical sur le spasme du sanglot tous disent la meme chose c’est une expression extreme qui sort quand on est dans une colére, une rage, une frustration extreme.
    pour toi c’est normal d’en arriver là? a ce sentir en tant qu’humain dans ca?
    moi je pense pas que les bébé sont des adultes. je ne projette pas mes emotions en eu. je pense que le bébé est un humain.
    en tout cas je t’invite a faire des recherches sur ce qu’induise vraiment physiologiquement le fait de pleurer, de sucroit longtemps des contractions musculaire au lacher hormonal. c’est loin du plaisir.
    mais “no panic” l’application Iphone va vous sauvé: l’image de l’appli’ est affolante y a le biberon, la tététine, le doudou, le change , le repos… pas l’amour, le besoin de tendresse, d’etre en contact…

  10. Emilie novembre 11, 2009 à 2:46

    Tu sais je suis puéricultrice je te trouve assez extrême dans tes propos et je n’adhère pas du tout à ce que tu dis. Après chacun pense ce qu’il veut. Je pense personnellement que tu es à côté de la plaque, et heureusement qu’un enfant pleure, c’est comme ça qu’il exprime ses besoins!
    Le spasme du sanglot ce n’est pas un enfant qui pleure trop, c’est un enfant qui a des réactions excessives, limite théâtrales, et c’est à son entourage d’arrêter ce cercle vicieux, en l’ignorant si il le faut.

  11. Ludivine Corbeau novembre 12, 2009 à 1:50

    Je pense qu’effectivement il ne faut pas tout confondre. Un bébé, un enfant, un ado, puis ensuite un adulte, n’auront pas la même façon de réagir.
    Nos bébés se mettent dans certains états que l’on ne comprend pas à chaque fois. L’important est de savoir de quoi il s’agit et comment réagir. Dans le cas du spasme du sanglot, les médecins ont conseillé à mon amie, effectivement de ne pas “rentrer” dans son jeu sans pour autant l’ignorer. Il faut trouver la bonne mesure pour aider l’enfant à se sortir de ce phénomène. C’est ça l’important, à mon avis.

  12. Galeiliante novembre 12, 2009 à 3:08

    Je ne pense pas qu’on est capable de tout comprendre des pleures. il y a des mére qui disent tous les reconnaitres… j’y crois pas. d’ailleurs l’appli Iphone (autre sujet, elle ne fonctionne pas vu que bébé pleure dans la langue de ses parents, elle est bien pour des Anglais).
    Ensuite tout le monde trouve qu’un bébé qui pleure c’est normal. Comme si c’était “optimisé” pour pleurer. Il doit pleurer. un bébé qui pleure peu, c’est pas normal. un bébé montre X et un signe avant de pleurer. les mére apprennent petit a petit a décoder
    on peu clairement comprendre le spasme comme un disjoncteur physique.
    il ne s’agit pas de projeter dans l’enfant. juste de faire un test en tant qu’etre humain: hurlé, pleurez pendant 20 a 40 min. je parle bien d’une enorme crise: condition du spasme.
    moi je trouve vraiment triste qu’un enfnat en arrive a ca, une expression extreme. c’est pas moi qui la defini comme ca… mais les psy.
    Pourquoi on minimise le vécu du bébé. on arrete pas de dire que les parent y son pour rien. tout est minimisé. je n’accuse ni le bébé, ni le parent.
    un enfnat pleure, un adulte aussi ce ne sont pas les meme schéma.
    un parent peu ne pas comprendre son bébé… peu ne pas savoir l’accompagner dans ses émotions (je ne dis pas “empecher” de ressentir, je ne dis pas si en cas de frustration donner a l’enfant… non. je dis accompagner).
    Combien d’enfant son envoyer dans leur émotion dans la solitude? Alors que nous adultes on est juste des naze en gestion de nos émotions, notre société consomme enormement de médoc pour dormir, supporter la vie…. :(
    on est choqué parce que des gens trouve ca triste. Wahou. etre choqué par l’expression d’un ressenti.
    ca vous choque pas ca?
    Je maintient que le parent peu aider, accompagner son enfant pour qu’il n’aille pas dans cette expression (le spasme du sanglot, que son corps ne disjoncte pas en cas de sur tension).
    il y a des outils (et peut etre que les ASS’ mat, je te connais pas, mais des témoignage fiére d’ass mat’ laissant pleurer, frappant les gosse tout petit, y en a trop! devrait utiliser ces outils). Le chahut, le jeux symbolique, le défoulement…
    c’est mal de proposer a un enfant en colére de devier sa colére en l’extériorisant? tapper dans un coussin plutot que d’activité un mecansme de sécurité. quand je parle de dysjoncteur, je parle du meme mecanisme que celui d’un compteur electrique.
    pourquoi serrait ce mal aussi de reconnaitre les difficulté du parent? pourquoi il n’y aurais pas le droit: difficulter de comprendre son enfnat?
    En france, je sais qu’on a encore peu l’idée que des aides social (intervention etc) aide. on a l’image qu’il retire l’enfnat. ici le SAJ aide les parents, c’est pas par principe des séparateur de famille
    Je cite
    ” Les spasmes du sanglot sont des malaises très violents, spectaculaires, et inquiétants pour les parents, provoqués par une vive émotion de colère ou de frustration chez l’enfant.”
    ” *
    L’enfant commence à hurler, à trépigner et perd son souffle. Il pousse un grand cri puis devient muet, la bouche ouverte, le regard fixe, et ne respire plus. Ses lèvres deviennent bleues, son visage marbré. A ce moment là, comme l’enfant ne respire plus, il est en apnée. Si l’apnée se prolonge l’enfant perd connaissance, c’est la syncope. L’enfant est comme « mort », inerte, bleu, les membres ballants et les yeux révulsés.
    *
    Outre cette forme dite « asphyxique », ces syncopes peuvent survenir également sans qu’aucun signe manifeste de colère ou de cris ne soient émis : l’enfant devient pâle et perd connaissance. C’est la forme dite « ischémique » : ce n’est plus l’oxygène qui fait défaut mais le sang tellement les vaisseaux sont contractés et leur diamètre réduit. Cette forme est plus rare (environ 1/5ème des cas).”
    “QUELLES SONT LES CAUSES DU SPASME DU SANGLOT ?
    Les causes sont souvent peu évidentes à déterminer chez les nourrissons, néanmoins, le spasme du sanglot est corrélé à un vif sentiment de colère, de frustration, de peur, de douleur…
    Si vous savez qu’un refus de votre part a déclenché une grosse colère, ne cédez pas, vous vous exposeriez à une récidive lors d’un prochain refus.”
    http://www.phytotherapia.eu/informations_medicales.php?num_info=516
    de douleur… tiens c’est pas grave la douleur???
    Ensuite, je n’adhére pas a leur idée de ne pas ceder. car elle est mal comprise. Ne pas ceder c’est etre en opposion, dans la lute. on ne céde pas de territoire, par exemple dans la guerre. et donc ce terme est mal trouver. car il induit cette idée de lute parent-enfant.
    ne pas donner l’objet… refuser, ne pas accepter ce qu’on a refuser. Ok. mais ca n’a rien d’un acte de cession que d’etre là, proposer d’evacuer différement.
    “Les conséquences sont surtout importantes au niveau comportemental : conflits avec les parents, chantage par l’enfant, désorganisation de l’éducation, relation de surprotection envers l’enfant…” (toujours meme site).
    c’est pas moi qui le dit, c’est eu. si y a spasme y a ca. maintenant je suis en desacord. Je m’explique. oui ca peut etre en conséquence si on est dans une attitude “tout laisser faire”. mais mon dieu, l’enfant roi n’est pas la majorité des situation.
    QUELS SONT LES ENFANTS CONCERNES ?
    ‘Tous les enfants peuvent être concernés. Cependant, certains enfants réagissent aux violentes émotions qui les submergent en bloquant leur respiration. Cela peut durer jusqu’à l’âge d’environ 6 ans, surtout si un système de « chantage à la crise » s’est mis en place.” (meme site)
    et bien voilà… réagir violement au emotion… c’est pas moi qui dit violement…
    pourquoi est ce qu’on de penser qu’on peu aider son enfnat dans la gestion de ses emotions pour pas qu’elle l’agresse lui meme?
    “Il faut garder son calme, mettre l’enfant dans une position allongée confortable, le laisser sans le secouer, et essayer d’identifier la cause de son émotion.
    Lors de la reprise de conscience de l’enfant il ne faut pas céder au caprice et tenter d’instaurer un dialogue avec l’enfant. Certains enfants pourraient être tenté d’user de cette « stratégie » pour faire peur à leur entourage afin d’obtenir ce qu’ils demandent.
    Lorsque la crise est passée et que tout le monde est rassuré, il faut consulter un professionnel de la petite enfance afin de régler la relation parents-enfant.”
    là encore, j’ai envie de recadrer sur une notion de neuropsy. c’est encore une fois pas moi qui le dit jusqu’a 3 voir 4 ans, le cerveau n’a pas les connection mental pour faire un caprice. un caprice est une construction complexe.
    par contre un enfnat qui exprime une envie d’un truc, et qui y tient. c’est pas un caprice. même si cette chose est innacceptable. Comme “il est innacceptable que mon fils touche a mon pc portable. c’est mon outils de travail”. (je vous parle de moi là). il demande réguliérement, réguliérement je refuse. ca le met en colére. ce n’est pas anormal. je comprend. alors je lui propose son clavier pour jouer, de chahuter et j’en passe.
    apres j’ai trouver des article flipant spasme du slanglot lié a l’inceste…
    sur d’autre site on explique que le spasme est une contraction involontaire des muscle. et dans le cadre du spsame du sanglot il s’agit de ceux du thorax
    tiens autre point, l’histoire entre la saturation en oxygene, et la meme chose qui déclanche les micro reveil chez les humain (adulte, bébé , enfant, ado).
    Donc ca te choque, tant pis et pourtnat je t’avoue que je suis rarement d’accord avec la psychologie.
    j’ai fait une comparaison de site “génarliste” et de site spécialiser. ils sotn toujours dans un discourt “rassurant” sur le fait que le corps s’arrete pour reprendre un mode normal. et sur ce point, je comprend totalement le mécanisme du corps en question. c’est le reste autour qui n’est pas miminiser mais que tout le monde semble minimiser

  13. Cynthia novembre 12, 2009 à 3:39

    Si – disons bien si – c’était fait exprès pour faire réagir de façon violente, cela rejoint mon avis sur les enfants ados qui menacent de se suicider. Ce sont des êtres égoïstes qui vont appuyer sur la case sensible extrême, surtout ne pas rentrer dans leur jeu.

  14. MumJ novembre 12, 2009 à 3:40

    Je suis d’accord avec Galailiante.
    J’ajouterai que je suis choquée d’entendre parler de “réactions théâtrales” ou “ne pas céder” lorsque l’on parle d’enfant de 6 mois !!
    Vous vous rendez-compte que là, on touche à un enfant qui ne peut pas encore, neurologiquement, “manipuler” ? Un enfant qui ne maîtrise encore qu’incomplètement son corps ?
    Le mieux, à mon sens, c’est de prendre le temps de comprendre et de lui apprendre, petit à petit, à gérer ces émotions tellement fortes qu’il en arrive à tomber dans les pommes !

  15. Emilie novembre 12, 2009 à 9:23

    Un enfant peut inconsciemment avoir cette réaction théâtrale qui est le spasme du sanglot oui je persiste et signe. Ca ne veut pas dire que je pense un enfant de 6 mois capable de faire consciemment sa crise pour obtenir ce qu’il veut.
    Puisqu’il faut parler de “choquant” les gens qui parlent sur les sujets en piochant où ils trouvent les infos sur internet, et en pensant avoir la vérité grâce à ça, et en n’ayant jamais vu de sa vie un enfant qui fait le spasme du sanglot, ça me laisse songeuse. Parfois faut laisser aux professionnels qui ne se forment pas sur des articles sur internet (médecins) les diagnostics et les prises en charge adéquates.

  16. pradel virginie novembre 12, 2009 à 10:11

    Cynthia, la c’est vous qui me faites peur… Pour vous un ado qui menace de se suicider c ‘est de la manipulation… Le fait qu’il y ait déjà pense pour moi c’est trop.
    Je ne sais même pas si ce que j’écris est compréhensible vu comme votre commentaire m’a dérouté.
    Quand mon fils de 17 mois fait une crise de nerf, j’essaye de comprendre pourquoi. Si c’est par exemple parce qu il veut jouer avec les boutons du four, je lui explique que c’est dangereux que c’est interdit, que ca fait mal, et ce plusieurs fois si il le faut. je lui fais un câlin en lui expliquant, lui propose de jouer a autre chose. et souvent ça passe vite. Et maintenant a chaque fois qu il passe a cote du four alors qu’il ne s’est jamais brule il dit “aie, aie, aie”.
    voir ce qui ne va pas et accompagner l’enfant ou l’ado, je pense que c est ce qui est le plus juste.
    Et si un ado appuie sur “la case sensible extrême” c’est peut être qu’il y a une vraie souffrance derrière non ?

  17. Galeiliante novembre 13, 2009 à 9:03

    Emilie,
    c’est l’arguement “faux fuyant”, et “moi je”… “moi je suis un professionnel de la santé, je sais mieux que toi”. c’est en gros le faux argument.
    c’est genre “l’argument dernier recours”. C’est aussi l’arguement médical type refusant le droit de la patiente à un choix libre éclairer.
    tuons les parents, surtout si ils sont informé.
    oups, merde, je me justifie même pas sur ma formation. parce que j’aime pas l’arguement d’autorité.
    je pense que les sites médicaux, psy, dont les articles sont validé via la Honcode (ne parle que des gens qui sont formé sur le sujet….) ca doit etre bourée de débilité
    ah oui Cyntia… le Suicide des jeune… TS ou pas, n’est pas de la manipulation.

  18. Toupinette novembre 15, 2009 à 5:12

    Je ne vais pas rajouter d’arguments nouveaux, mais surtout appuyer ceux de Galeiliante.
    Je trouve très triste qu’un enfant soit obligé d’aller jusqu’au spasme pour se faire comprendre… Alors, si en plus l’adulte ignore jusqu’à cette manifestation, c’est au delà du triste :(

Commenter cet article