Tuesday 25th June 2019,
leblogbebe

Vacciner maman c’est vacciner bébé

Vaccin-44520 Comme Eliza Taddei se posait des questions sur la vaccination de la grippe A pour les bébés in utero, j'ai fait quelques recherches qui m'ont amené à des conclusions assez sympathiques mais sur la grippe saisonnière. Pour les femmes enceintes, la vaccination antigrippale conduit à des bébés plus gros et des nourrissons qui sont moins susceptibles de contracter la grippe, selon trois études.

Selon des experts, les conclusions, présentées à la réunion annuelle de l'Infectious Diseases Society of America, pourrait aider à persuader les femmes enceintes qui hésitent encore à se faire vacciner.

Cela amène aussi l'attention sur les obstétriciens, qui, généralement, ne soumettent pas l'idée d'un vaccin contre la grippe à leurs patientes, a déclaré William Schaffner, de la Vanderbilt University Medical de Nashville.

"Il s'agit d'informations pertinentes que doivent avoir pour les obstétriciens et les femmes enceintes", a déclaré Schaffner.

Fait important, ces études ont été réalisées en utilisant le vaccin contre la grippe saisonnière, pas le vaccin H1N1.

"Les résultats sont d'autant plus persuasifs, parce qu'il s'agit d'enquêteurs différents, utilisant des méthodes variées, et tous en sortent avec la même réponse. "

La question est importante, selon Marietta Vazquez, de l'Université de Yale, parce que la proportion de femmes enceintes qui sont vaccinées contre la grippe est «lamentable», moins d'une sur quatre.

Vazquez et collègues ont mené une étude de cas basée sur le contrôle des nouveau-nés admis dans leur hôpital, et qui a débuté en 2000. Les nourrissons étaient atteints de cas de grippes confirmées. L'objectif de cette étude était qu'avec un questionnaire médical il a été possible de voir si les mères avaient été vaccinées durant leur grossesse ou non, a indiqué M. Vazquez.

Pour les 119 femmes ayant des dossiers médicaux complets disponibles et un enfant avec la grippe, seules 5% avaient été vaccinés, selon les chercheurs. En revanche, sur les 172 mères de nourrissons de contrôle non grippés, 16% avaient été vaccinés.

La différence a suggéré que si on vaccine les mères contre la grippe pendant la grossesse c'est efficace pour prévenir l'hospitalisation de leurs enfants, a indiqué M. Vazquez.

Plus précisément, pour tous les nourrissons non vaccinés, l'efficacité était de 80,4%. Lorsque l'analyse a été limitée à des nourrissons de moins de six mois – le plus jeune âge à laquelle la vaccination est autorisé – le taux est passé à 88,8%.

Vazquez pense que les résultats pourraient aider à persuader davantage de femmes à se faire vacciner. "Si elles ne se font pas vacciner pour elles-même, peut être le feront-elles pour leur bébé".

Dans une deuxième étude, les chercheurs dirigés par Saad Omer, de l'Université Emory à Atlanta, ont observé la prématurité et le poids gestationnel des nouveaux nés en Géorgie de juin 2004 à septembre 2006.

Il y a eu 6410 naissances, et 15% des mères avaient reçu le vaccin contre la grippe durant la grossesse.
L'étude a montré que, là où la grippe était au moins localement active, les mères non vaccinées étaient 56% plus susceptibles d'avoir un bébé prématuré. Si la grippe était répandue, le risque s'élève à 72%.

Dans les périodes de l'activité grippale généralisée, les femmes non vaccinées ont été 69% plus susceptibles d'avoir un enfant petit pour son âge gestationnel, dit-il.

Bien que les résultats doivent être répétés et vérifiés, le professeur Omer pense que le vaccin contre la grippe "est un outil important pour aborder le problème de l'immaturité des bébés".

Dans une conclusion semblable, les mères vaccinées dans une étude au Bangladesh avait des bébés qui été de 215 grammes plus lourds, en moyenne, que ceux nés de femmes non vaccinées, selon Mark Steinhoff, du Cincinnati Children's Hospital Medical Center.

Comme dans l'étude de la Géorgie, l'effet a été observé uniquement pendant la saison de la grippe, a explique le professeur Steinhoff.

D'après lui le premier constat est que le vaccin contre la grippe réduit les cas de grippe chez les bébés à 63% et réduit les maladies respiratoires chez les bébés à 29% et à 36% chez les mères.

"Il y a des preuves substantielles comme quoi la vaccination n'est pas seulement sûre pour les femmes enceintes", a déclaré le professeur Omer dans un communiqué, "mais qu'elle est essentielle pour protéger les femmes et leurs enfants contre de graves complications de la grippe."

Sources : IDSA : "Effectiveness of influenza vaccine given to pregnant women in preventing hospitalization in their infants" IDSA 2009; Abstract 704.

"Impact of maternal immunization against influenza on prematurity and birth weight" IDSA 2009; Abstract 703.

"Maternal influenza immunization increases birth weight: A S. Asian RCT" IDSA 2009; Abstract LB-11.

Partager cet article

Article de

6 commentaires

  1. Galeiliante novembre 13, 2009 à 11:37

    l’études précise t elle si les enfants sont ou non allaité vu que des études grippe-Allaitement montre que les groupes allaité sont mieux protégé…

  2. pradel virginie novembre 14, 2009 à 7:51

    non mais j en avais vu une dessus. ce soir je fais une note en parlant rien que pour vous :)

  3. Galeiliante novembre 14, 2009 à 12:44

    Ca n’a rien contre hein… juste que c’est une infos importante qui manque toujours. l’alliment principal du bébé joue.
    Il y a une etude d’enfant partiellement allaiter qui premet de dire a des journaliste médicaux que le lait maternel n’est pas si non que ca. Mais partiellement allaiter c’est pas allaiter. c’est introduire un variable complexe :)

  4. pradel virginie novembre 14, 2009 à 12:47

    Je comprends très bien, je commence un peu a m’y connaitre en matière d’allaitement avec ma cacahuète.

  5. Galeiliante novembre 14, 2009 à 8:54

    Parfois quand on voit des recheches, on oublie dans la lecture l’importance des propos
    Je me demande presque si il devrait pas faire 3 groupe pour des études sur l’allimentation des enfants dans les facteur
    Allaiter
    Allaitement mixte
    Au Lait Infantil
    et là encore je suis certaines que les différent lait infantils ont des impacts tres différent.

  6. pradel virginie novembre 14, 2009 à 8:58

    je suis tout a fait d’accord mais beaucoup de personnes confondent encore allaitement exclusif et mixte déjà. rien que dans le faite de donner de l’eau a bébé… On m’a dit des horreurs il y a deux ans quand je refusais de donner un biberon d’eau a bébé chan en plein été alors qu’il n’avait que 3 mois.

Commenter cet article

Cliquez ici pour annuler la réponse.