Monday 21st January 2019,
leblogbebe

Fesser son enfant abaisse son QI

Spanking-cupid Je sais que je ne vais pas encore me faire des amis mais j'ai trouvé cette étude intéressante alors je voulais vous en faire part.

Le fait d'être fessé étant enfant est lié au fait d'avoir un QI plus bas, selon une étude présentée à l'International Conference on Violence, Abuse and Trauma de San Diego.

La relation entre la fessée et l'intelligence se trouve chez les enfants du monde entier, a déclaré l'auteur principal de l'étude de l'Université du New Hampshire : le professeur Murray Straus. Les enfants aux États-Unis qui ont été fessé avait un QI inférieur de 2,8 à 5 points comparés a ceux qui ne reçoivent pas de fessées, a pu trouver le professeur.

Le professeur Straus a étudié 806 enfants âgés de 2 à 4 ans et 704 enfants âgés de 5 à 9 ans. Les deux groupes ont été retestés quatre ans plus tard, afin de savoir à partir de quelle fréquence les fessées influençaient le QI. «Plus on donne de fessées, plus il y a ralentissement du développement de la capacité mentale de l'enfant», a-t-il déclaré dans un communiqué. "Même de petites quantités de fessée font tout de même une différence.", a-t-il ajouté.

Le professeur Straus et ses collègues ont également examiné la pratique des châtiments corporels dans 32 pays en interrogeant 17.404 étudiants universitaires. L'analyse a trouvé un QI moyennement plus faible dans des pays où la fessée est plus répandue. Le lien le plus fort entre les châtiments corporels et le QI était pour ceux dont les parents ont continué à recourir aux châtiments corporels, même quand ils étaient adolescents.

"Il est temps de commencer à voir les avantages de ne pas fesser les enfants et de se concentrer sur leur bien-être, et éventuellement d'adopter des lois fédérales sans fessée", dit-il.

Comment la fessée aurait-elle un impact sur l'intelligence ? Le professeur Straus suggère que le stress chronique créé par la fessée crée régulièrement des symptômes post-traumatiques chez les enfants. Le SSPT est lié à la baisse de QI.

Une autre étude, publiée dans Booster Shots, a constaté que les enfants ayant reçu des fessées à un âge aussi jeune que 1 an avaient un comportement plus agressif à l'âge de 2 ans et un retard du développement socio-émotionnel à l'âge de 3 ans.

Partager cet article

Article de

Commenter cet article