Monday 21st January 2019,
leblogbebe

La qualité des spermatozoides influe sur la réussite des FIV

Images Le laboratoire parisien Drouot, spécialisé dans les techniques de fécondation in vitro (FIV) et procréation médicalement assistée (PMA) a conçu une classification des spermatozoïdes, selon leur qualité, en trois catégories. Injectés dans l'ovule, ceux de la première catégorie donnent un taux de réussite de 84%, contre 57% pour ceux de la troisième catégorie.

Mais quels sont les critères de la classification ? Un article vient d'être publié sur ce sujet dans la revue Fertility and Sterility. Les auteurs sont du laboratoire Druot, des Hopitaux parisiens Bleuets et Saint Simon Diaconnesses Hospital et des Laboratories Ltd., Rosh HaAyin, Israel.

La classification des spermatozoïdes proposée repose sur leur morphologie : plus exactement, six paramètres (dont trois critères majeurs et trois mineurs), baptisée HAVBIC (selon les termes anglais head, acrosome, vacuole, basis, insertion,  cytoplasmic droplet ; la traduction ne nous amène pas plus loin, si on n'est pas spécialistes : tête, acrosome, vacuole, base, l'insertion, gouttelettes cytoplasmiques). Ces différents éléments des spermatozoïdes sont caractérisés en fonction de leur présence/ absence, taille, forme etc.

Par ailleurs, après l'injection des spermatozoïdes dans l'ovule, les chercheurs ont trouvé une différence entre la qualité des embryons selon l'âge des femmes (plus jeunes ou plus âgées de 30 ans), mais uniquement lorsqu'un spermatozoïde des classes 2 et 3 était injecté dans l'ovule.

Si ces résultats sont très intéressants pour ceux qui utilisent les techniques de PMA, on peut supposer logiquement que la qualité des spermatozoïdes influent aussi sur la rapidité de la conception sans ces techniques.

 

Partager cet article

Article de

1 commentaire

  1. nkouh décembre 6, 2009 à 4:02

    mon compagnon est en europe et moi en afrique comment faire pour tomber enceinte de lui

Commenter cet article