Tuesday 20th October 2020,
leblogbebe

Accouchement : l’engagement (2/2)

Images La descente du bébé dans le bassin comprend trois étapes :

- l'engagement, la descente et la rotation dans l'excavation pelvienne, le dégagement.

L'engagement passe par un mouvement de flexion afin d'engager le plus petit diamètre de sa tête dans le bassin de la mère. La tête du bébé peut parfois mal se fléchir, ce qui pourra l'empêcher de s'engager correctement.

Pour la plupart des accouchements, qui sont céphaliques, la descente et la rotation peuvent se faire en position antérieure du bébé (qui a le nez vers le bas, ce qui est la position la plus favorable, puisque la rotation doit se faire à 45°) ou postérieure (nez vers le haut, nécessitant une rotation à 135° pour bébé).

La position dos en arrière est plus douloureuse pour la maman, qui ressent "accouchements par les reins"  (et c'est ce que j'ai ressenti pour mon premier accouchement) car le bébé appuie sur la colonne vertébrale, et ce d'autant plus que la mère est allongée sur le dos.

La rotation est une nécessité anatomique pour se remettre dans l'axe du bassin.

Les os de la tête n’étant pas encore soudés entre eux, leur malléabilité facilite sa progression. Les fontanelles et les sutures permettent à la tête de se modeler selon la forme du bassin. C’est pourquoi la tête de certains bébés nés par voie basse présente une drôle de forme allongée.

Le dégagement correspond plus exactement à la phase d’expulsion proprement dite.

En somme, la rapidité et la facilité de l'egagement – dégagement dépend de la position de la femme pendant l'accouchement et de celle de bébé.

Vous trouverez ici l'engagement résumé en images. Pour plus de détails, voir les explications du sité Césarine , ce site médical ou celui de la Fac de médecine de Strasbourg.

Partager cet article

Article de

Commenter cet article