Thursday 25th April 2019,
leblogbebe

Peut-on vivre avec un microscope à la place des yeux ?

Images Les faits. Le magazine « 60 millions de consommateurs » publie les résultats d'un test selon lequel la moitié des jouets testés contient des composants suspects de toxicité.

 Les produits d’origine chinoise, sont montrés du doigt, comme d'hab'. Mais pas seulement. Si les jouets en plastique contiennent des phtalates, ceux en bois se distinguent par leur composition en formaldéhyde. Ajoutons les produits de maquillage et les poupées, contenant des métaux lourds très dangereux pour la santé comme de l’antimoine, de l’arsenic du plomb, du mercure, etc.

Seules les peluches et petits doudous seraient relativement épargnés bien que certains modèles soient à vérifier, notamment en ce qui concerne la bonne accroche des yeux et du nez, qui, en se détachant trop facilement, pourraient être absorbés par les plus petits.

Ce que j'en pense. Nous avons actuellement accès à plein d'études sur les composants de tout ce que nous entoure : des meubles à l'air de nos maisons, des médicaments aux jouets, en passant par les vêtements, les produits cosmétiques et les biberons (avec BPA !).

 En principe, il est bon et bien de tout décortiquer et de connaître les détails, et les risques de ces composants : la vigilance est une vertu. Mais à force nous risquons de développer une sorte d'angoisse chronique: imaginez qu'on aurait un microscope à la place des yeux et qu'on verrait toujours les milliards d'acariens, de microbes et bactéries qui grouillent partout… ce serait invivable !!!

Car, dans notre environnement, qu'est-ce qui ne contient pas de produit susceptible de nuire à notre santé ?

Ceci dit, quant au maquillage pour enfants, je n'ai pas de regrets : je trouve qu'il s'agit d'un produit particulièrement inutile… et chimique, que je réserve pour les grandes occasions (comme le carnaval)…

Lire aussi : Le marketing de la peur

Partager cet article

Article de

Commenter cet article