Saturday 20th July 2019,
leblogbebe

Le niveau de protéines pourrait aider lors test de grossesse extra-utérine

Grossesse extra-uterine Les grossesses extra-utérines ont un niveau inférieur en ce qui concerne une protéine particulière, ce qui pourrait être utilisé pour créer un test plus simple et plus efficace afin de les détecter.

À l'heure actuelle, il est nécessaire d'effectuer plusieurs échographies et tests sanguins avant de se rendre compte que le fœtus est en développement en dehors de l'utérus. La plupart des cas ne sont pas repérés des la première visite médicale.

Mais les scientifiques de l'Université d'Édimbourg ont fait des études concernant la protéine B qui pourraient être cruciales pour le diagnostic précoce des grossesses extra-utérines afin de les traiter au plus tôt.

Les grossesses extra-utérines mettent la mère en danger en raison de la possibilité d'hémorragie interne fatale due à son emplacement : le plus souvent la trompe de Fallope, mais parfois le col de l'utérus ou les ovaires qui peuvent se rompre, causant l'hémorragie. Au Royaume-Uni, cinq femmes meurent chaque année dû à ça. Dans les pays en développement, une grossesse extra-utérine sur dix se termine par la mort de la mère.

Donc, pour protéger la santé des femmes, ces grossesses sont habituellement stoppées une fois le diagnostic confirmé.

Les chercheurs d'Édimbourg ont publié dans la revue Human Reproduction une étude expliquant qu'ils ont établi un lien entre les femmes présentant ce genre de grossesses et un niveau beaucoup plus faible de la protéine connue sous le nom activine B. Ils espèrent à présent développer un test de diagnostic simple.

Le diagnostic précoce de la grossesse extra-utérine est un facteur clé dans l'amélioration du traitement des cas et cela pourrait également aider les femmes à éviter une baisse de leur taux de fertilité.

Le docteur Andrew Horne, de l'Université d'Edinburgh au Centre for Reproductive Biology, a déclaré : "diagnostiquer une grossesse extra-utérine est incroyablement complexe à faire. Pourtant, pouvoir le faire dès le début peut soulager le traumatisme émotionnel des personnes touchées."

"Un diagnostic précoce peut aussi prévenir les problèmes de fertilité futurs et d'améliorer l'efficacité du traitement. De plus, comprendre comment les protéines se conduisent est primordial dans l'élaboration d'un simple test sanguin qui pourrait être utilisé pour détecter une grossesse extra-utérine."

Partager cet article

Article de

Commenter cet article