Friday 14th August 2020,
leblogbebe

Accouchement prématuré or not ?

Accouchement  Moins de 50% des femmes ayant un travail prématuré sont menacées d'accoucher réellement quand elles se présentent à l'hôpital. Cependant, pour beaucoup de ces femmes, les admissions de soins prénataux sont communs et beaucoup reçoivent des interventions inutiles. De nouvelles recherches qui sont présentées, en ce moment même, lors de la 8e rencontre RCOG International Scientific expliqueront comment un simple test permet de déterminer si les femmes présentant des signes d'accouchement prématuré seraient en vrai travail ou non.

La fibronectine fœtale (fFN) est la protéine qui aide à fixer le sac du fœtus dans l'utérus. Des recherches antérieures ont montré que lorsqu'une "fuite" de fFN est décelée à un certain stade de la grossesse, un accouchement prématuré spontané est probable. Un test de diagnostic fFN a été développé mais il n'est pas couramment utilisé dans toutes les unités de maternité. Relativement bon marché et facile à réaliser, le test est effectué en même temps que l'examen vaginal, qui est une routine quand une femme enceinte est admise avec des douleurs abdominales. Un résultat négatif signifie que les chances d'avoir un accouchement prématuré imminent est faible.

Les chercheurs de l'University College de Londres et de l'University College Hospital de Londres ont mené une vérification en deux étapes pour évaluer l'efficacité de l'essai fFN et son impact.

Au cours d'une période de deux mois, il y a eu 95 admissions de femmes enceintes à l'hôpital qui étaient à un stade inférieur à 37 semaines de grossesse. 22 femmes, soit 23% se sont présentés avec un travail prématuré menaçant, 17 de ces femmes, soit 78%, n'ont pas accouché lors de leur admission. 16 des 95 femmes ont reçu des stéroïdes, pour améliorer la fonction pulmonaire du bébé, ou de la drogue tocolytique pour arrêter les contractions et mettre fin au travail. Et trois femmes ont été transférées dans un autre hôpital. Les autres ont accouchées, soit 54 patientes.

Après avoir présenté le test fFN, pour 94 cas, la valeur prédictive négative de la naissance dans les deux semaines, étaient de 98,6%. Sur les 78 femmes ayant un travail prématuré menaçant, 7 seulement ont accouché.

Le docteur Anna David, obstétricien consultant chez UCLH UCL et à l'Institut pour la santé des femmes, qui a dirigé l'étude a déclaré : "le travail prématuré menaçant cause souvent beaucoup d'anxiété aux femmes enceintes. Les médecins travaillent dur pour découvrir les causes des naissances prématurées et ils tentent de développer des traitements préventifs.

En attendant, le test de fibronectine fœtale a été trouvé afin de prédire si les femmes étaient susceptibles d'accoucher très prochainement. Les femmes ayant un test négatif peuvent être rassurées et ne pas subir trop de soins hospitaliers. Elles peuvent donc éviter de laisser leurs familles pour être l'objet d'observations dans un hôpital, bien que quelques-unes soient tout de même admises pour soulager la douleur. Plus important encore, les interventions de médicaments inutiles peuvent être évités, ce qui pourrait se traduire par d'importantes économies pour le NHS."

Source : Royal College of Obstetricians and Gynaecologists

Partager cet article

Article de

Commenter cet article