Monday 25th May 2020,
leblogbebe

Bébé confond-il la nuit et le jour ?

Images Voici une question que j'ai souvent entendue, comme réaction lorsque je raconte que mes nouveaux-nés se réveillent la nuit. En fait, on oublie que bébé ne connaît pas le rythme jour et nuit dès la naissance.

Avant de naître, bébé connaît l'alternance d'états de veille et de sommeil dès la 20ème semaine de gestation. Le cycle d'activité/ repos est proche de celui du nouveau-né : 45-50 minutes – c'est ce qu'on a appris pas le biais des enregistrements du rythme cardiaque, lors des échographies.

Le nouveau-né dort presque autant le jour que la nuit, par périodes de 3-4 heures séparées d'éveils.

Pourtant, dès la naissance, il dort un peu plus la nuit que le jour. Normalement, le rythme jour/ nuit stable s'installe avant le 6ème mois – et, pour les enfants nés à terme, il peut s'installer dès le 1er mois (quelle chance pour les parents !). (source : Dodo, l'enfant do).

L'endormissement d'un bébé qui vient de naître se caractérise par un sommeil agité (ce qui est donc normal), avec beaucoup de mimiques et mouvements du visage qui pourraient laisser croire que bébé rêve. Ce sommeil représente 50%-60% du sommeil du nouveau-né. Attention à ne pas prendre bébé à ce moment-là, en pensant qu'il est réveillé, d'autant plus que pendant cette période il peut pousser des petits cris !

Certains spécialistes pensent que ce sommeil agité pourrait être l'équivalent du sommeil paradoxal chez l'adulte (représentant 10% de notre sommeil), c'est-à-dire de la phase de sommeil où nous rêvons.

Mais cette hypothèse n'est pas partagée par tout le monde et on n'a d'ailleurs pas le moyen de trancher. Selon certains neurophysiologistes, le rêve exige un traitement des connaissances que l'enfant ne pourra pas faire avant ses 2 ans. Cependant, comme le sommeil paradoxal, le sommeil agité peut avoir un rôle important dans l'activation de réseaux de neurones et la constitution de la mémoire. (Source : Jean-Paul Tassin, "Le sommeil, la mémoire et le rêve", 2008).

Partager cet article

Article de

Commenter cet article