Saturday 18th January 2020,
leblogbebe

Un test peu couteux identifierait les lymphopénies chez les nourrissons

Nouveau_ne_1 Un test peu coûteux permet d'identifier les nourrissons avec des lymphopénies de cellule T, d'après des chercheurs dans le Wisconsin.

L'étude a duré une année durant laquelle tous les bébés nés dans l'État ont subi une analyse de sang en utilisant ce test, qui coûte environ 5,50 dollars, selon John M. Routes, du Collège médical du Wisconsin, à Milwaukee, et ses collègues.

Les essais ont détecté huit enfants avec différentes formes de lymphopénie des cellules T. Le professeur Routes et ses collègues ont indiqué leurs résultats le 9 décembre dans le Journal of the American Medical Association.

La question est importante, ont fait remarquer les chercheurs, car les nourrissons avec de tels défauts apparaissent souvent normaux à la naissance, mais leur pronostic à long terme est "nettement améliorée" grâce à un diagnostic précoce.

Pour l'étude, les chercheurs ont utilisé les échantillons de sang collectées régulièrement du nouveau-né de tous les 71.000 enfants nés dans le Wisconsin en 2008.

En moyenne, les échantillons contenaient 225 TRECs par microlitre et une médiane de 186. Mais si l'échantillon d'un nourrisson contenait moins de 25 TRECs par microlitre, le nombre a été considéré comme anormalement bas et de nouveaux prélèvements ont été analysés par cytométrie en flux.

Huit nourrissons ont été confirmés comme ayant une lymphopénie des cellules T.

D'après le professeur Routes et ses collègues :

* Deux sont atteints du syndrome de DiGeorge.

* Deux ont un syndrome de lymphopénie T.

* Trois ont une extravasation extravasculaire des lymphocytes, qui a été résolue avec un traitement médical.

* Un a une mutation Rac2. L'enfant a subi avec succès une transplantation de sang de cordon.

Les résultats – combinée avec le faible coût de l'essai – donnent à penser qu'il est très rentable, « même si un analyse plus formelle coût/efficacité est nécessaire », selon les chercheurs.

Source : Journal of the American Medical Association

Partager cet article

Article de

Commenter cet article