Thursday 27th June 2019,
leblogbebe

Quand les enfants apprennent à sauver leurs parents

Avc Apprendre aux enfants à reconnaître les situations où un membre de leur famille subit un accident cérébrovasculaire et lui apprendre à appeler le 911 pourrait être un bon moyen d'éviter aux victimes d'AVC de devenir handicapés de façon permanente, selon une nouvelle étude.

Si les patients reçoivent des soins médicaux d'urgence dans les trois premières heures suivant les symptômes d'un accident vasculaire, ils seraient plus susceptibles de ne pas souffrir de faiblesse du visage ou des bras, et pourraient surmonter plus rapidement les symptômes de l'AVC.

L'étude paraitra dans le numéro de janvier de la revue Health Promotion Practice.

Les chercheurs visent à combler cette lacune par une campagne de sensibilisation pour les jeunes enfants qui pourraient donc par la suite reconnaître une situation d'urgence à la maison avec leurs parents.

"Un AVC est une "attaque cérébrale" et une victime d'AVC ne peut pas être en mesure d'identifier ce qui lui arrive sur le coup", a déclaré Sherry Houston, directeur exécutif de la Fondation de sensibilisation aux accidents cérébrovasculaires. "C'est en général un membre de la famille ou une autres personnes présentes qui est en mesure d'identifier les symptômes de l'AVC et de contacter les services de soins médicaux appropriés."

Cet article présente les résultats préliminaires d'une étude qui a eu lieu sur trois ans et qui avait pour but d'apprendre aux enfants à identifier et à agir en conséquence lors d'accidents cérébrovasculaires. Ce projet nomme KIDS, a été mené dans les écoles primaires de Corpus Christi, au Texas, où 54% des habitants sont d'origine hispanique (les personnes d'origine hispanique ayant 1,5 à 2 fois plus de risque de subir un AVC). Le projet KIDS a divisé 515 élèves de sixième en deux groupes : un groupe d'intervention et un de référence.

Le groupe d'intervention a eu quatre cours de sensibilisation aux accidents vasculaires cérébraux chaque année durant 3 ans.

"Dans le cadre du projet KIDS, les étudiants ont également reçu des devoirs leur demandant d'enseigner à leurs parents ou à d'autres adultes les signes et les symptômes de l'AVC et la nécessité d'appeler immédiatement le 911 si ces signes se présentent", a déclaré l'auteur principal de l'étude Kathleen Conley , un professeur d'éducation sanitaire à l'Eastern Michigan University.

Les élèves ont passé un pré-test qui a montré qu'à partir de la deuxième année, les élèves du groupe d'intervention ont amélioré leurs connaissances concernant les AVC et leur intention première est d'appeler le 911 s'ils sont témoin d'un AVC.

«Nous sommes très encouragés par les résultats et souhaiterions voir davantage de recherches dans le domaine de l'enseignement des connaissances sur l'AVC", a déclaré Conley.

Source : Health Behavior News Service

Partager cet article

Article de

Commenter cet article