Monday 20th May 2019,
leblogbebe

A propos du bilinguisme

Images Dans notre famille, la langue maternelle de Papa et Maman sont différentes. Nous avons essayé de favoriser le bilinguisme des enfants, même s'ils ne connaissent pas bien le pays de la "langue seconde", ce qui la rend un peu artificielle (pour faciliter le bilinguisme, il n'y a rien de tel que l'immersion dans la culture et la langue du pays).

Généralement, on tient pour acquis le fait qu'un enfant en bas âge a plus de facilités à apprendre une nouvelle langue et que, plus on l'expose tôt aux différentes langues de la famille, plus l'enfant a des chances d'être bi ou trilingue.

Mais, en observant mes enfants, je me suis aperçue que, vers l'âge de 2-3 ans lorsque leur vocabulaire se développe à une vitesse vertigineuse, ils ont eu du mal à assimiler le même mot dans les deux langues.

Une fois qu'ils avaient appris un mot, par exemple les noms des couleurs, ils n'acceptaient pas l'existence des noms des couleurs dans la seconde langue. Ainsi, quand je leur présentais ces noms en pointant du doigt la couleur correspondante, ils répondaient : "mais non, c'est orange ! / ou rouge !" (comme si maman se trompait de mot !).

 En revanche, vers 4 ans, ils commencent à comprendre qu'on peut utiliser deux mots différents, et deux langues différentes, pour désigner la même chose (et en faisant assez clairement la distinction entre les deux langues). En plus, ils assimilent plus vite, puisqu'ils ont des capacités plus développées, et ils peuvent acquérir des mots plus abstraits, pas seulement les noms des objets.

Avez-vous fait la même expérience que moi ?

Lire aussi :

Le bilinguisme expliqué aux enfants (1), (2), (3) , (4) et (5)

Partager cet article

Article de

2 commentaires

  1. Caillourose décembre 26, 2009 à 6:15

    Ici aussi, Papa parle une langue différente de celle de Maman, et de l’école etc. Et comme il est non seulement le seul à parler cette langue, mais qu’en plus il parle très bien le français, les enfants ont très très vite compris qu’il était totalement inutile de parler sa langue à lui. Donc à part qq mots par ci par là, ils ne parlent pas du tout la langue paternelle (malgré les livres et les vidéos en VO), même s’ils la comprennent. Tant pis, hein, on aura essayé !

  2. corinne décembre 27, 2009 à 1:03

    nous vivons en espagne, papa parle espagnol et moi francais. Mon fils parle avec plus de fluidité l’espagnol mais il comprend le francais a la perfection et a par contre tendance à me repondre en espagnol. Si je fais la sourde oreille il repete en francais meme si son vocabulaire est plus resteint en francais.
    Mon fils a 3 ans et demi.

Commenter cet article