Thursday 25th April 2019,
leblogbebe

Quel est le premier mot de bébé ?

Images Je ne parle pas du doublement de syllabes, que les parents aiment tant prendre pour le premier mot (pa-pa, ma-ma, da-da…). C'est vers l'âge d'un an que les premiers mots apparaissent – et ne sont pas forcément les mêmes pour tous les enfants (le premier mot de ma fille a été hélicoptère, prononcé coptère).

Certains enfants parlent plus vite, d'autres plus tard et leur vocabulaire évoule plus ou moins rapidement. Le manque de stimulation peut avoir le même effet que la sur-stimulation : un retard dans l'acqusition du langage.

On estime que 10% des enfants disent environ 10 mots à 8-10 mois, alors que 10% des enfants ne parlent pas avant 18 mois.

La grande majorité (80%) a un vocabulaire de 10 mots vers 11 mois, de 30 mots à 14 mois, de (presque) 70 mots à 16 mois, de 200 mots environ à 20 mois.

Mais il ne s'agit là que de moyennes statistiques, non pas d'une norme !

Généralement, après l'étape des cinquante premiers mots, assez lente, l'enfant de 18-20 mois entre dans une étape spectaculaire où le nombre des mots augmente très vite, à un rythme d'environ 4-10 mots par jour ! Epatant, pour nous, les parents, dont les capacités d'apprentissage d'une langue sont bien inférieures !

Sources : H. Lehalle & D. Mellier, Psychologie du développement; A. Gopnik, A. Meltzoff, P. Kuhl, Comment pensent les bébés ?

Lire aussi : Quel âge pour le langage ? 

Comment le langage vient aux enfants ? et

Bébé dit papa !

Partager cet article

Article de

8 commentaires

  1. steph décembre 29, 2009 à 1:26

    10 mots vers 11 mois? Pinaise, ma fille a du soucis à se faire! Elle a 11 mois et se contente du doublement de syllabes! La fénéante ^^

  2. Eliza Taddei décembre 29, 2009 à 4:18

    Il s’agit d’une moyenne statistique, pas d’une norme. Ce n’est donc pas la peine de s’inquiéter, chaque enfant évoluant à son rythme (certains parlent plus tôt, d’autres marchent plus tôt etc).
    par contre, si bébé se contente de doubler les syllabes à 2 ans, là il aura des soucis à se faire :-)

  3. petit-scarabée décembre 30, 2009 à 12:50

    Dans les premiers mots de ma fille, il y a eu “taboum” (badaboum), et “rorodile” (crocrocodile, à cause de la chanson !). “Assi” (merci) est sorti le jour de son premier anniversaire.
    Elle dit toujours beaucoup merci, par cotnre badaboum et crocodile ont complètement disparu de son vocabulaire, c’est marrant non ?

  4. Galeiliante décembre 30, 2009 à 1:04

    Eliza
    vous m’aviez fait flippez avec votre remarque “par contre, si bébé se contente de doubler les syllabes à 2 ans, là il aura des soucis à se faire :-) ” dans un autre article (parlant d’hyper et hypo stimulation).
    Je vis certes avec un psycho, je lui avait demander son avis (il donne des cours sur la petite enfance, entre autre).
    j’ai demander d’autre avis medecin, psy etc. ils sont TRES loin de votre norme statistique.
    et je me dis “heureusement” que certains parent l’ignore. le nombre d’enfant qui ne décroche pas un mot avant de savoir vraiment bien parler… et donc commence a dire a 4 ans…
    Et puis heureusement que les parents de grand génie reconnu ignoré cette statistique. ils aurait flippé pour leur petit qui enfait sont considéré comme des géni (attention, loin de moi l’idée de dire que ne pas parler a 2 ans est un signe de génie! loin de là puisque j’ai une opinion tres loin de la gloire au génie intellectuel mais que tout être humain à des talents)
    pour aprendre récement que le pére de mon fils n’a rien dit avant 3 ans au moins.
    Moi? j’ai causé tres tot des 6 mois des sylabble doublé, 9 mois, premier mot, 1 an, petite bablute.
    bref, j’ai donc flippé et j’ai interroger des psy de l’enfance de ma région et de bruxelles. Tous m’on dit que c’est une norme statistique *et* que cette norme est loin de signifié qu’il y a un probleme sous jacent. tous m’on interrogé sur mon enfant: ca capacité à se faire comprendre (excellente: il a soif, il apporte son verre et une bouteille avec ce qu’il veut boire. Il a faim? il me conduit au frigo… etc). et sur ses centre d’interret, d’inspiration (duplo, comprendre le fonctionnement des choses). tous on conclu qu’il a autre chose a faire que parler.

  5. Aurélie décembre 30, 2009 à 5:40

    Bonjour,
    Mon fils qui aura 2 ans demain ne dit QUE 3 mots compréhensibles. Le reste c’est du “baragouinage” mais il sait parfaitement se faire comprendre en utilisant d’autres stratégies. Il a vu une pédospy et une orthophoniste (qui ne peut rien pour lui tant qu’il ne parle pas !!!) et aucune des deux n’avait l’air vraiment affolée.
    Je nuancerais donc grandement vos propos(que j’ai trouvés moi-aussi un peu flippants je l’avoue) car même si nous restons vigilants et continuons à le stimuler comme nous l’avons toujours fait, nous ne nous “faisons pas tant de soucis” que ça.
    Je suis de nature à m’inquiéter assez rapidement et j’avoue que si je n’avais pas été informée, j’aurais filé faire faire un bilan neurologique à mon fils après avoir lu cet article ;-)

  6. Eliza Taddei décembre 30, 2009 à 10:19

    Aurélie,
    tout dépend de ce qu’on appelle parler ! “coptere” pour “hélicoptère” est-ce baragouiner ou parler ? Moi (et pas que moi !) je pense qu’il s’agit d’un mot. Donc votre enfant dit plus de trois mots, il parle, même si cela reste peu compréhensible (pourquoi ? défaut d’articulation ? il inverse les syllabes ? il zozotte ? il bégaie ?)
    j’ai écrit différentes notes sur le “zozottement” ou autres “problèmes” dans l’acquisition du langage des enfants – attention, troubles du langage ne sont pas la même chose que retard du langage !!
    voir par exemple ma note ici
    http://www.leblogbebe.com/2007/10/les-par exemple, un enfant de 5 ans peut dire “pestacle” pour spectacle, mais cela ne veut pas dire qu’il ne parle pas !

  7. Aurélie décembre 31, 2009 à 9:31

    Bonjour !
    Non quand je parle de baragouinage, c’est du yaourt, du langage Teletubbies si vous préférez (pourtant il n’a jamais regardé !!!). Et l’orthophoniste qu’il a vu n’a évoqué aucun des problèmes que vous citez ci-dessus, juste le fait que pour le moment ses priorités sont ailleurs. Et ce qui nous rassure, c’est qu’il est très loin d’être le seul dans ce cas dans notre entourage (et ce sont des enfants qui n’habitent pas dans la même région que nous et qui ne sont pas suivis par le même médecin, donc autre avis)…
    Donc encore une fois, je ne pense pas que les parents d’un enfant de 2 ans qui n’a que quelques mots à son actif doivent tant “devoir se faire de soucis” que ça, même si bien entendu, je le répète, il faut rester attentif. Mais ce n’est que mon avis…

  8. Eliza Taddei décembre 31, 2009 à 5:43

    en fait, je dois expliquer le sens de ma phrase : se faire des soucis, c’est demander l’avis d’un professionnel – et c’est ce que vous avez fait ! cela ne veut pas dire forcément qu’il y a un problème, mais qu’il peut y en avoir un et, dans ce cas, mieux vaut le diagnostiquer plus tôt. Un exemple tout bête : peut-être l’enfant entend-il mal ? si c’est le cas, plus vite il est pris en charge, mieux ce sera pour lui.

Commenter cet article

Cliquez ici pour annuler la réponse.